Accueil > Etudes et statistiques > Les études de la Direccte > 190 000 ménages utilisateurs de services à la personne en 2030 : un défi et (...)

190 000 ménages utilisateurs de services à la personne en 2030 : un défi et une opportunité pour le secteur

| Publié le 7 février 2019 | Dernière mise à jour le 8 février 2019
Réduire la taille de caractères Grossir la taille des caractères
Imprimer cette page
Envoyer a un ami
facebook twitter

La Direccte Centre-Val de Loire et l’Insee ont présenté le 7 février 2019 une seconde étude orientée vers la demande sociale de la population.
En effet, après avoir dressé un panorama de l’offre de services des structures employeuses et salariées dans un premier volet, ce second volet se concentre sur les utilisateurs des services à la personne.


Les 160 000 ménages utilisateurs de services à la personne en Centre-Val de Loire sont majoritairement composés de personnes âgées ou de familles avec enfants. Le niveau de vie est le principal déterminant du recours à ces services. Ainsi, les familles, monoparentales ou nombreuses, ou les personnes âgées à faible revenu ont un accès limité à ces services, malgré l’existence d’un besoin et de dispositifs d’aide publique. En 2030, si les tendances passées se poursuivent, 190 000 ménages seraient utilisateurs, sous le seul effet du vieillissement de la population. En simulant des besoins accrus pour les personnes âgées, ce nombre de ménages pourrait atteindre 200 000. Pour assurer les besoins nouveaux de ces ménages, alors qu’un tiers des salariés actuels va partir en retraite, l’enjeu de structurer la filière pour assurer une offre de service cohérente et de qualité dans les territoires de la région prend toute son importance.

Lire l’intégralité des études :

--

Webmestre | Légifrance | Mentions légales | Services Publics