Accueil > Entreprises, Emploi, Economie > Appui aux entreprises > 1er avril 2016 : 2ème phase d’allègement des cotisations patronales

1er avril 2016 : 2ème phase d’allègement des cotisations patronales

| Publié le 31 mars 2016
Réduire la taille de caractères Grossir la taille des caractères
Imprimer cette page
Envoyer a un ami
facebook twitter

Conformément aux engagements du gouvernement pris dans le cadre du Pacte de responsabilité et de solidarité, les cotisations d’allocations familiales sont baissées de 1,8 point à compter du 1er avril 2016 pour les salaires allant de 1,6 à 3,5 SMIC. Cette baisse concerne plus de 90% des salariés et représente plus de 4 milliards d’euros par an.

Pour mémoire la première phase d’allègements de cotisations patronales était entrée en vigueur le 1er janvier 2015. Elle bénéficiait aux salaires allant jusqu’à 1,6 SMIC (2346 euros bruts mensuels) et représentait sur un an 5,5 milliards de baisse du coût du travail.
A compter du 1er avril, près de la moitié des entreprises (47%) sont concernées par la baisse de 1,8 points de cotisations d’allocations familiales pour les salaires au-dessus de 1,6 SMIC. Ce nouvel allègement est automatique et ne nécessite aucune démarche ni formalité particulière de la part des entreprises bénéficiaires.

Un soutien à la compétitivité de l’industrie française

Plus de 50% des salariés de l’industrie bénéficieront de ce nouvel allègement. Cette baisse permet donc à la France de creuser un peu plus l’écart avec l’Allemagne en terme de coût du travail horaire, déjà allégé par le 1er volet du Pacte.
Les secteurs de l’industrie qui profiteront le plus de cette baisse du coût du travail sont aussi ceux qui exportent le plus ; 3 secteurs arrivent en tête des bénéficiaires : Fabrication de machines et d’équipements, Fabrication de matériels de transport et Industrie chimique.

Pour en savoir plus, Téléchargez le document ci dessous.

En savoir plus :

Que représente cet allègement pour un salarié rémunéré 3000 euros brut ?

Cumulée avec le CICE, pour un salarié rémunéré 3000 euros brut par mois, cette réduction représente un allègement de 234 euros par mois pour l’entreprise, soit plus de 2800 euros par an.

--

->Articles du même thème :

Documents à télécharger :

 

Les référents PME départementaux :

Cher  : ✉Guillaume Leduc

Eure et Loir : ✉Sébastien Galtié

Indre : ✉Karen Choubrac

Indre et Loire : ✉Martine Danière

Loir et Cher : ✉Didier Moreau

Loiret : ✉Célia Martin

 

Liens
Ministère de l'économie, de l'industrie et du numérique
 
Commerce extérieur
 
Direction générale des entreprises
 
ARITT Centre
 
Semaine de l'industrie
 
bpifrance
 
Observatoire des aides aux entreprises
-- --

Webmestre | Légifrance | Mentions légales | Services Publics