Accueil > Entreprises, Emploi, Economie > Accès et retour à l’emploi > "2 000 emplois 2 000 sourires" : candidats et recruteurs témoignent

"2 000 emplois 2 000 sourires" : candidats et recruteurs témoignent

| Publié le 13 mai 2016
Réduire la taille de caractères Grossir la taille des caractères
Imprimer cette page
Envoyer a un ami
facebook twitter

Plus de 5 000 personnes se sont pressées aux portes du Zénith d’Orléans ce jeudi 12 mai afin de participer au salon « 2 000 emplois 2 000 sourires ». Les établissements de formation, les recruteurs en entreprise, et les candidats se sont confiés à la Direccte sur cette nouvelle édition du salon pour l’emploi. Le sourire était-il réellement de mise ?

IKEA, Shiseido, McDonald’s ou encore le Crédit Mutuel : de nombreuses entreprises, et organismes de formation, de la région s’étaient donnés rendez-vous sur le salon « 2 000 emplois 2 000 sourires » afin de proposer plus de 3 000 emplois régionaux.

Des recruteurs satisfaits

La foule devant les stands témoigne du succès des exposants. Pour la chargée de recrutement du Crédit Agricole, le salon est une réelle occasion de « faire connaître l’entreprise et de montrer que nous recrutons ». Elle souligne néanmoins qu’aucun candidat n’est embauché directement, car 45 minutes d’entretien seraient nécessaires pour évaluer correctement un profil.

Les conseillers Pôle Emploi regrettent, de la même façon, le peu de temps qu’ils peuvent accorder aux visiteurs. Ils sont présents afin d’orienter « les jeunes diplômés ainsi que les demandeurs d’emplois » vers les différentes enseignes. Ils ont donc un rôle de guide, mais informent aussi sur les outils Pôle Emploi mis à leur disposition, car la recherche s’arrête rarement à la fin du salon.

Pour l’assistante de recrutement du CFAI Centre, pôle de formation spécialisé dans les industries technologiques, le salon « s’améliore d’année en année ». « 2 000 emplois pour 2 000 sourires » est « le seul salon qui existe à cette période. Il s’agit donc d’un vivier très intéressant. Il facilite à la fois les candidatures des jeunes, mais aussi nos propres démarches ». Les candidats (jeunes décrocheurs, futurs étudiants en BTS, etc.) sont vraiment « positifs et ont, pour la majorité, des projets très construits ».

Des candidats qui ont la banane

Si ce salon s’adresse avant tout aux jeunes, les profils restent très variés. Ainsi, il est possible de croiser des lycéens ou des jeunes diplômés entre 17 et 30 ans, mais aussi des demandeurs d’emploi de plus de 40 ans. C’est le cas de Nina, 49 ans, qui alterne période de formation et recherche d’emploi depuis plus d’un an. Elle s’est déplacée sur le salon pour trouver un emploi en intérim et est très confiante quant aux retombés du salon.

Pamela, 30 ans, est plus pessimiste sur ses candidatures : «  Je recherche un emploi dans la petite enfance depuis le mois de février et il y a très peu d’entreprises qui représentent ce domaine ». Clément, jeune diplômé de 23 ans, postule dans le secteur de la vente et de la comptabilité : «  Il faut être motivé et positif quand on recherche un emploi, même si je pense que ce salon permet davantage d’améliorer son réseau que de trouver un CDD ou un CDI  ».

En effet, les visiteurs les plus nombreux sont les étudiants en recherche de formations ou de jobs d’été. Zoumeina et Wassila, qui ont respectivement 19 et 18 ans, en sont l’exemple. Elles souhaitent trouver un travail pour l’été, mais n’ont aucune exigence particulière. Elle profite également du salon pour se renseigner sur les formations proposées à la rentrée.

Contrats de travail, de professionnalisation ou encore stage : il y en avait pour tous les goûts. Les visiteurs se déplacent par curiosité ou par nécessité, mais tous semblent repartir avec le sourire et le sentiment d’avoir de nouvelles pistes dans leurs projets professionnels.

Alix Werthauer

--

->Articles du même thème :

 
 
Liens
Pôle emploi Centre
 
Agefiph Centre
 
Orientation, formation et emploi en région Centre-Val de Loire
 
Réseau des écoles de la 2ème chance
 
Emplois d'avenir
 
Contrat de génération
 
Contrat de professionalisation en région Centre-Val de Loire
-- --

Webmestre | Légifrance | Mentions légales | Services Publics