Accueil > Entreprises, Emploi, Economie > 7 bassins d’emploi de la région bénéficient du plan "Territoires (...)

7 bassins d’emploi de la région bénéficient du plan "Territoires d’industrie"

| Publié le 10 décembre 2018 | Dernière mise à jour le 15 février 2019
Réduire la taille de caractères Grossir la taille des caractères
Imprimer cette page
Envoyer a un ami
facebook twitter

Le 22 novembre dernier, le premier ministre a présenté une liste de 124 bassins industriels que l’État accompagnera, au côté des collectivités, pour favoriser leur développement.
A la clé, une enveloppe de 1,3 milliard qui permettra de financer des projets visant à soutenir la formation des salariés, l’innovation et l’attractivité de ces territoires à vocation industrielle.

Pour mémoire, le 20 septembre dernier, le Premier ministre avait missionné Harold Huwart, vice-Président de Conseil régional Centre-Val de Loire en charge de l’économie, pour préparer ce plan « Territoires d’industrie » dans le cadre d’une mission pluridisciplinaire.
Au final, sur les 124 territoires identifiés pour bénéficier de ce plan, 7 figurent dans le périmètre du Centre-Val de Loire :

  • Bourges/Vierzon dans le Cher,
  • Issoudun dans l’Indre,
  • Romorantin/Salbris en Loir-et-Cher,
  • La vallée du Loir (Châteaudun/Vendôme) et la vallée de l’Huisne (Nogent-le-Rotrou/La Ferté-Bernard) en Eure-et-Loir.
  • Pithiviers-Malesherbes et Montargis dans le Loiret.
    Intercommunalités ou agglomérations de taille moyenne, bassins ruraux, ils présentant tous une forte identité et un savoir-faire industriel.

Un panier de services activables par les territoires

L’Etat met à disposition de ces territoires un large éventail de politiques publiques au service de leur développement industriel. Les leviers sur lesquels agir pour intervenir efficacement en faveur de leur essor concernent :

  • Les ressources humaines : des formations spécifiques seront mises en place pour répondre aux besoins en compétences des entreprises…
  • L’innovation : accès prioritaire des entreprises à des diagnostics « industrie du futur », mobilisation des dispositifs « Plan investissement d’avenir » et « territoires d’innovation »…
  • L’attractivité du territoire : accès facilité au très haut débit numérique, disponibilité foncière et solutions immobilières avec l’appui de la Caisse des dépôts et des collectivités locales, renforcement des transports existants, présence accrue du territoire à l’export avec le soutien de Business France…
  • - La simplification administrative : expérimentation de dérogation administrative dans les domaines notamment de l’urbanisme pour alléger les contraintes, mise en oeuvre du « rescrit environnemental » et du « certificat de projet » ….

Un pilotage décentralisé

Le soutien de l’Etat fera l’objet d’une contractualisation, pour chaque territoire d’industrie, sous le pilotage des maires, présidents d’intercommunalités et industriels locaux. Ces derniers devront identifier une série de projets structurants dans le cadre d’une feuille de route qui donnera lieu à contractualisation avec l’Etat. Au niveau régional, chaque conseil régional assurera le pilotage contractuel de l’ensemble des territoires en lien avec les services déconcentrés de l’Etat et les opérateurs.

--

Webmestre | Légifrance | Mentions légales | Services Publics