Accueil > Entreprises, Emploi, Economie > Economie de proximité > Création d’entreprises > Accompagner les demandeurs d’emploi créateurs d’entreprises

Accompagner les demandeurs d’emploi créateurs d’entreprises

| Publié le 16 décembre 2016
Réduire la taille de caractères Grossir la taille des caractères
Imprimer cette page
Envoyer a un ami
facebook twitter

Lancé en 2009, le dispositif NACRE (Nouvel Accompagnement pour la Création d’Entreprise), a favorisé la création ou la reprise, à fin 2015, de 2 718 entreprises en région Centre-Val de Loire, essentiellement par des demandeurs d’emploi.
Financé et coordonné par l’Etat (Direccte) et la Caisse des dépôts, le dispositif sera désormais géré par le Conseil régional Centre-Val de Loire dès le 1er janvier 2017 suite aux transferts de compétences induits par la loi NOTRe [1].

Une première étape du passage de flambeau s’est effectué le 4 novembre dernier à Saint Jean le Blanc, lors de la 8ème rencontre professionnelle annuelle dédiée à NACRE qui avait pour thème "Mieux orienter et accompagner les demandeurs d’emploi" créateurs (trices) d’entreprises.
"Le taux de création d’entreprise pour les publics NACRE sur la région est de 67%, soit 6 points de plus qu’au niveau national" souligne Patrice Greliche, Directeur régional de la Direccte. "Cela démontre la qualité de l’accompagnement dispensé par les 16 opérateurs avec qui nous avons conventionné".

Un accompagnement post création de 3 ans

Pour mémoire le dispositif NACRE comprend 3 étapes : Tout d’abord une aide au montage du projet. Ensuite un appui pour la structuration financière du projet qui permet d’accorder un prêt NACRE à taux zéro (jusqu’à 8000 euros) sous réserve de l’obtention obligatoire en parallèle d’un prêt bancaire. Enfin un suivi du créateur(trice) et un appui au développement de l’entreprise pendant 3 ans suivant sa création. Cet accompagnement assuré en grande partie par des parrains bénévoles, est la grande spécificité et la force du dispositif car il permet de consolider la pérennité des entreprises (taux de survie à 3 ans de 73%).
Fin septembre 2016, 2361 prêts NACRE avaient été accordés depuis 2009 pour un montant total de près de 11 millions d’euros. Ils avaient permis de générer 89 millions de prêts complémentaires, soit un effet levier de 8,4.

De très nombreuses formations à la création d’entreprises

"Actuellement 11 000 demandeurs d’emploi sur la région se disent potentiellement intéressés par la création d’entreprises" indique Hervé Jouanneau, directeur des opérations à Pôle emploi. Il existe donc un vrai engouement des demandeurs d’emploi pour la création de leur propre emploi mais il est encore parfois difficile de se repérer dans le maquis de l’offre de formation existante.
Ainsi Pôle emploi propose pas moins de 3 types d’ateliers : "Activ’Créa", "m’imaginer créateur d’entreprise" et "mon projet de création". Le Conseil régional met en place pour sa part des parcours sur-mesure pour les porteurs de projet de création. "Le parcours moyen est d’environ 300 heures de formation" précise Céline Blanc, responsable de la formation au Conseil régional. "Nous venons de relancer un appel d’offre sous forme d’achat par bon de commande pour plus de souplesse et nous allons acter la liste des organismes de formation retenus dans les semaines prochaines".
Les chambres consulaires disposent aussi d’une large palette d’appui à la création. "Pour les artisans, un stage de préparation à l’installation d’une durée de 5 jours est obligatoire" note Nolwenn Le Mentec de la Chambre des métiers d’Eure-et-Loir. "Nous préconisons que ce stage se déroule plusieurs mois avant l’installation effective de l’artisan. Ensuite, ce dernier peut suivre au choix dans le cadre de la formation continue, différents modules adaptés à ses besoins : "élaborer un tableau de bord", "optimiser son fichier client", "calculer son prix de revient"...."

Amplifier le dispositif régional d’accompagnement

"Il faut que nous soyons en mesure d’être à l’écoute et d’accompagner toute personne désireuse de créer son entreprise, à tout moment de sa vie professionnelle" affirme en conclusion de la journée Isabelle Gaudron, vice-Présidente du Conseil régional, déléguée à la Formation professionnelle, à l’insertion et à l’orientation. "Nous allons donc poursuivre et amplifier cette dynamique NACRE tout en nous assurant bien à l’avenir de la bonne complémentarité de tous les opérateurs d’accompagnement à la création d’entreprises".
Dans l’immédiat en 2017, il n’y aura pas de rupture des conventions déjà conclues dans le cadre de NACRE avec les 16 opérateurs locaux. Ce sera donc une année de transition au terme de laquelle de nouveaux appels d’offre seront lancés.

Notes

[1Nouvelle Organisation territoriale de la République

--

->Articles du même thème :


Télécharger la plaquette Nacre (PDF 02/2016)

 
Liens
Portail de l'Economie et des Finances
 
bpifrance
 
Agence pour la création d'entreprises
 
Guichet-entreprises.fr
-- --

Webmestre | Légifrance | Mentions légales | Services Publics