Accueil > Entreprises, Emploi, Economie > Fonds européens > Fonds social européen > Actions financées par le FSE en région Centre > Aider des créateurs d’entreprises à articuler leurs temps de vie

Aider des créateurs d’entreprises à articuler leurs temps de vie

| Publié le 29 septembre 2014
Réduire la taille de caractères Grossir la taille des caractères
Imprimer cette page
Envoyer a un ami
facebook twitter


Passer d’un statut de salarié à celui de travailleur indépendant n’est pas facile. Il vous faut apprendre à concilier vos rendez-vous professionnels et votre vie personnelle, le développement de votre entreprise avec les contraintes liées aux tâches de la vie courante (maison, enfants, vie sociale…). Partant de ce constat, la couveuse d’entreprise PES45 a décidé de lancer en 2011 une action expérimentale destinée à aider les futurs chefs d’entreprises à mieux concilier leurs différents temps de vie. Plus de 3/4 des créateurs accompagnés par la couveuse étant des femmes, les premiers modules de formation programmés en 2011 visaient à prendre en compte les contraintes spécifiques rencontrées par les femmes qui assument encore bien souvent la quasi-totalité des tâches domestiques.
« L’enjeu est de permettre aux femmes futurs chefs d’entreprise d’identifier et d’anticiper les zones de tension susceptibles d’apparaître au sein de leur couple avec la montée en charge de leur activité » explique Caroline Mathieu, intervenante à la boutique de gestion Ismer à Vendôme, qui a pris une part active dans la conception d’un module intitulé « Négocier la création de son activité dans son environnement relationnel ». « Certaines tensions peuvent provenir de la prise de risque financier mais aussi de la nécessaire réorganisation des tâches à l’intérieur de la famille ». Autre source potentielle de conflits : « L’ouverture à de nouveaux réseaux relationnels qui ne sont pas forcément ceux du conjoint (…)
Il se crée donc une situation concurrentielle à l’intérieur du couple, et un enjeu de pouvoir ». « Aujourd’hui, notre approche a évolué car nous nous sommes rendu compte que la nécessité d’anticiper l’impact de son nouveau statut professionnel sur sa vie de couple et de parents pouvait aussi bien concerner un homme qu’une femme porteur(se) d’un projet d’activité » indique Mehdi Rhoulam, directeur de la couveuse d’entreprise PES45. En 2013, une centaine de personnes accompagnées ont donc suivi un des trois modules conçus pour les aider à mieux concilier leur vie personnelle et familiale avec leur statut de créateur d’entreprise.
Toutefois, conscient de la nécessité d’instaurer un tutorat adapté aux contraintes spécifiques pesant sur les femmes, PES45, avec l’appui de l’association « Voyelles », a formé plusieurs femmes cadres ou chefs d’entreprises afin qu’elles soient en mesure de devenir les marraines de ses « apprenties » créatrices d’entreprise. Ce « marrainage » s’avère très positif car il génère de forts liens d’entraide et une complicité très riche entre la marraine et sa filleule.

--

->Articles du même thème :

Documents à télécharger :

-- --

Webmestre | Légifrance | Mentions légales | Services Publics