Accueil > Entreprises, Emploi, Economie > Appui aux entreprises > Export > Brexit : L’Etat sensibilise les entreprises à son impact

Brexit : L’Etat sensibilise les entreprises à son impact

| Publié le 16 janvier 2019
Réduire la taille de caractères Grossir la taille des caractères
Imprimer cette page
Envoyer a un ami
facebook twitter

Le 19 décembre 2018 a été organisée en Préfecture de région Centre-Val de Loire une réunion de sensibilisation sur l’impact du Brexit pour les entreprises. Y ont participé une soixantaine de représentants d’entreprises de secteurs très divers : industriels, importateurs, sociétés de services (dont transport-logistique), experts-comptables, entreprises du numérique…

La plupart des entreprises industrielles participantes, déjà exportatrices orientées vers le grand export, connaissaient les procédures douanières avec les pays-tiers.

Une kyrielle de conséquences pour les entreprises

Ce sont les conséquences d’une sortie du Royaume Uni de l’UE sans accord de retrait (« no deal »), hypothèse désormais de plus en plus probable, ainsi que les modalités d’accompagnement des entreprises qui ont été exposées lors de cette réunion par des représentants de la Préfecture, du ministère de l’économie (DGE), de la Direccte, de la Direction régionale des douanes et de la CCI Centre-Val de Loire.
Les impacts d’une sortie du Royaume Uni sans accord seront en effet nombreux pour les entreprises : sur leurs ressources humaines, sur leurs fournisseurs, sur leurs distributeurs, sur leurs clients, sur leurs coûts, sur le stockage de leurs données, sur leurs contrats…

Le Centre-Val de Loire particulièrement impacté

Les entreprises françaises sont particulièrement concernées par le Brexit, quelque 30 000 entreprises exportant vers le Royaume-Uni (1er ou second excédent commercial bilatéral) ; en Centre-Val de Loire, le Royaume-Uni est aussi le 3ème investisseur étranger et le 3ème client, dégageant le 1er excédent commercial bilatéral pour la région.
Lors des échanges avec les intervenants, les entreprises se sont montrées particulièrement préoccupées par la réintroduction des droits de douane et des contrôles aux frontières qui pourront affecter leur chaîne logistique et leur compétitivité. Plusieurs questions ont notamment concerné la préparation gouvernementale à une sortie sans accord dès le 30 mars 2019 et notamment les mesures envisagées pour réduire le risque d’engorgement aux frontières.
D’autres opérations de sensibilisation aux conséquences du Brexit sont envisagées d’ici mars 2019 avec le service international de la CCI et avec l’Ordre des Experts-Comptables.


Chefs d’entreprises, informez-vous et posez vos questions !

 

 
Liens
Ministère de l'économie, de l'industrie et du numérique
 
Commerce extérieur
 
France international
 
Bpi France
 
Businessfrance
 
Coface
 

--

Webmestre | Légifrance | Mentions légales | Services Publics