Accueil > Entreprises, Emploi, Economie > Appui aux entreprises > Export > Commerce extérieur de la région Centre-Val de Loire : recul sensible en (...)

Commerce extérieur de la région Centre-Val de Loire : recul sensible en 2014

| Publié le 14 avril 2015
Réduire la taille de caractères Grossir la taille des caractères
Imprimer cette page
Envoyer a un ami
facebook twitter

Des échanges extérieurs en baisse en 2014, avec un solde commercial toujours excédentaire

Le commerce extérieur de la région Centre-Val de Loire s’est sensiblement contracté en 2014, par rapport à 2013. L’excédent commercial de 787 M€ est toutefois en légère hausse (728M€ en 2013). Le Loiret, l’Eure-et-Loir et l’Indre-et-Loire représentent les trois quarts tant des exportations que des importations. En termes sectoriels, les produits pharmaceutiques, les produits chimiques, les parfums et cosmétiques, et les machines et équipements d’usage général demeurent les principaux produits échangés. La contribution au maintien des échanges en 2014 est principalement due à l’Union européenne - en légère baisse toutefois - en particulier à l’Allemagne qui demeure pour une deuxième année consécutive premier pays client et premier pays fournisseur.

Le commerce extérieur de la région Centre-Val de Loire a été moins dynamique en 2014. Les exportations s’élèvent à 17,6 Mds €, soit -5,4% par rapport à l’exercice antérieur. Après une année de contraction des échanges en 2009 (crise de 2008) et quatre années de reprise en 2010, 2011, 2012 et 2013, les résultats 2014 confirment une baisse tendancielle déjà notée à la fin 2013. Les importations portent sur 16,8 Mds €, soit une baisse de -5,9%. Le commerce extérieur régional dégage ainsi un excédent de 787 M€, comparable à 2013, 2012 et 2010, en forte hausse par rapport à 2011. Le taux de couverture des importations par les exportations s’établit en 2014 à 104,7% (104,4% en 2013).

Un positionnement stable par rapport aux autres régions françaises, avec une part de marché plus réduite au niveau national

Les échanges régionaux représentent 4,1% des exportations de la France (4,4% en 2013) et 3,4% de ses importations (3,6% en 2013). Le Centre-Val de Loire se situe ainsi en 8ème position parmi les régions françaises exportatrices (comme en 2013), derrière l’Ile-de-France, Rhône-Alpes, Midi-Pyrénées, le Nord-Pas-de-Calais, l’Alsace, la Haute-Normandie et Provence-Alpes-Côte d’Azur. Elle devance de peu les Pays-de-Loire pour une deuxième année consécutive et la Lorraine. Comme en 2013, la région Centre-Val de Loire a maintenu son 9ème rang des régions importatrices et le 8ème pour l’excédent commercial.

L’essentiel des échanges assurés par trois départements

Le Loiret, l’Indre-et-Loire et l’Eure-et-Loir restent les trois départements dont l’activité de commerce extérieur est la plus dynamique. Ils représentent 78,3% des exportations et 74,5% des importations. Viennent ensuite le Loir-et-Cher (10,8% des exportations et 12,5% des importations), puis l’Indre et le Cher, ces deux départements n’assurant à eux deux qu’à peine plus de 10% des échanges de la région.

Produits pharmaceutiques en forte chute, parfums et cosmétiques toujours à des niveaux élevés

En termes sectoriels, les produits pharmaceutiques (3994 M€) - en forte baisse (-20%), les parfums et cosmétiques (2 454 M€) et les machines et équipements d’usage général (1 863 M€) sont les principaux produits vendus à l’extérieur, avec des parts respectives de 22,7%, 13,9% et 10,6%, soit un peu moins de la moitié des exportations. La Région Centre V de L est la 2ème région française exportatrice de produits pharmaceutiques après l’Ile-de-France et la 3ème pour les parfums et cosmétiques après l’Ile-de-France et la Picardie.
Les produits pharmaceutiques (1697 M€) se retrouvent à nouveau en tête des importations, suivis par la chimie de base, les matières plastiques et le caoutchouc (1292M€), les machines et équipements d’usage général (1265M€). Ils comptent respectivement pour 10,1%, 7,7% et 7,5 % des achats à l’extérieur, soit un peu plus du quart des importations de la région.

Les ventes de produits pharmaceutiques baissent de 21 %. Cuir, bagages et chaussures (+18 %) à nouveau en hausse, ainsi que les articles d’habillement (+15 %).

Forte baisse des importations de produits pharmaceutiques (-45%) et des machines agricoles et forestières (-23%). Forte hausse des importations de produits chimiques (+24%) et des articles en cuir, bagages et chaussures (+19%).

Une dépendance toujours forte, mais en baisse, vis-à-vis des pays de l’Union européenne

La contribution aux échanges extérieurs de la région Centre V de L est principalement le fait de l’Union européenne. En effet, elle a concentré en 2014, 69,6% des exportations (en baisse de 2 points) et 71,9% des importations (stable). Les échanges avec l’Union européenne sont toujours excédentaires (164 M€/en baisse 471 M€ en 2013), le déficit avec l’Asie est à nouveau orienté à la baisse à - 579 M€/ - 647 M€ en 2013 par un effet conjugué d’une hausse des exportations et d’une baisse des importations.

Baisse des exportations vers UE et Europe hors UE. Progression continue vers l’Afrique, L’Amérique du Nord et l’Asie.
Les importations d’Amérique Nord à la baisse. Hausse de celles en provenance d’Afrique et d’Asie.

L’Allemagne, 1er client et 1er fournisseur

En 2014, l’Allemagne pour une deuxième année consécutive le 1er client de la région Centre V de L, avec 16,2% des exportations (2862 M€ - 36 M€ par rapport à 2013), devant la Belgique (2896 M€ - 883 M€ par rapport à 2013). Les autres principaux pays destinataires sont le Royaume-Uni (1593M€), l’Espagne 1334 M€ et l’Italie (1310 M€). Viennent ensuite les Etats Unis, les Pays-Bas, l’Irlande et la Chine. La Russie ne fait plus partie des 10 premiers clients (embargo, crise économique).
Le 1er fournisseur de la région Centre V de L reste l’Allemagne, avec 3271 M€ (19,4% du total des importations). L’Irlande chute (1051/2276 M€) au profit de l’Italie (1772 M€), la Chine (1368 M€ en hausse de 7%), alors que les Etats-Unis (893 M€) chutent de plus de 25 %. L’Espagne, la Belgique, le Royaume-Uni, les Pays Bas et la Suède complètent le tableau des dix premiers fournisseurs de la région alors que le Japon n’en fait désormais plus partie.

--

->Articles du même thème :

 

 
Liens
Ministère de l'économie, de l'industrie et du numérique
 
Commerce extérieur
 
France international
 
Bpi France
 
Businessfrance
 
Coface
 

-- --

Webmestre | Légifrance | Mentions légales | Services Publics