Accueil > Etudes et statistiques > La conjoncture > Bilan trimestriel > Conjoncture régional au 3ème trimestre 2019 - L’emploi salarié (...)

Conjoncture régional au 3ème trimestre 2019 - L’emploi salarié s’essouffle

| Publié le 10 janvier 2020 | Dernière mise à jour le 20 janvier 2020
Réduire la taille de caractères Grossir la taille des caractères
Imprimer cette page
Envoyer a un ami
facebook twitter

Au troisième 2019, l’emploi salarié total s’essouffle de nouveau en Centre-Val de Loire, alimenté par le seul secteur de la construction. Le taux de chômage augmente légèrement, tout en restant à un bas niveau (8,2 %), et le nombre de demandeurs d’emploi continue de reculer.

Cette note de conjoncture a été présentée à la presse et aux acteurs économiques régionaux le 10 janvier dernier par La Direccte, la Banque de France et l’Insee.

Nouveau repli de l’emploi salarié total et stabilisation de l’intérim

L’emploi salarié total recule de nouveau au 3e trimestre 2019 (- 0,1 %). Ce fléchissement s’explique par des
effectifs en baisse dans l’emploi public et privé (respectivement - 0,3 % et - 0,1 %). L’intérim reste stable. Tous
les départements sont concernés par la baisse de l’emploi ce trimestre, sauf le Cher qui gagne des effectifs
salariés issus de l’intérim et de l’industrie.

Légère hausse du taux de chômage

Le taux de chômage régional s’établit à 8,2 % à la fin du 3e trimestre 2019, soit 0,1 point de plus que fin juin
2019. Sur les douze derniers mois, la tendance reste orientée à la baisse, avec une diminution du taux de
chômage légèrement plus marquée en France hors Mayotte qu’en Centre-Val de Loire (respectivement
- 0,5 point et -0,3 point).

Les autorisations de construction de logements progressent de 5,9 %

Cette progression est imputable à une hausse des logements individuels (+ 4,7 %), alors que le nombre de
logements collectifs marque un arrêt.

Les créations d’entreprises sont au plus haut, les défaillances diminuent

Le nombre de créations d’entreprises, y compris micro-entrepreneurs, continue de progresser ce trimestre. Le
nombre d’unités créées s’établit à 5 350, soit une augmentation de 2,5 %, inférieure à celle observée au niveau
national (+ 4,1 %).
Pour le deuxième trimestre consécutif, les défaillances d’entreprises se rétractent (- 1,0 %) dans des
proportions moins marquées qu’au niveau national (- 2,1 %).

La fréquentation hôtelière des non-résidents fléchit

Au 3e trimestre 2019, la fréquentation hôtelière régionale enregistre une hausse au regard de la même période
de l’année précédente (+ 1,5 %). Elle atteint 2,1 millions de nuitées. Cette évolution est due à une augmentation
de la fréquentation de la clientèle résidente particulièrement dynamique (+ 5,4 %). Parallèlement, la clientèle
venant de l’étranger recule (- 7,3 %).

La balance commerciale à nouveau excédentaire

Les exportations augmentent et dépassent le montant des importations. Le solde de la balance commerciale
s’établit à 252 millions d’euros. Sur un an, les échanges commerciaux s’intensifient avec une hausse de 5 %
des exportations et de 8,7 % des importations.

Lire l’intégralité de la note de conjoncture trimestrielle (3ème T 2019) réalisée par l’INSEE.

Liens
Insee
--

Webmestre | Légifrance | Mentions légales | Services Publics