Accueil > Entreprises, Emploi, Economie > Accès et retour à l’emploi > Contrats aidés > CUI-CAE > Créer sa propre activité grâce au CAE : le pari réussi d’Yvonne

Créer sa propre activité grâce au CAE : le pari réussi d’Yvonne

| Publié le 19 décembre 2014 | Dernière mise à jour le 22 décembre 2014
Réduire la taille de caractères Grossir la taille des caractères
Imprimer cette page
Envoyer a un ami
facebook twitter


Grâce au dispositif du CUI - CAE, Yvonne a pu créer et développer son association de services à la personne à Dreux, et créer deux emplois qu’elle espère pouvoir pérenniser par la suite.

Soutien scolaire, ménage, repassage, garde d’enfants, courses... Autant de services proposés par l’association « Grâce Infinie » à Dreux, qu’Yvonne Mouaka a créé au printemps 2014. « J’avais remarqué que les besoins étaient énormes dans ce secteur d’activités, malgré les opérateurs déjà présents. C’est un marché très large ! »

Objectif, pour Yvonne, alors en recherche d’emploi : créer sa propre activité et développer la structure afin de pouvoir embaucher son amie Lydie, elle aussi au chômage à l’époque.
« Je me suis dit : ’’qui ne tente rien n’a rien’’ ! J’avais entendu parler du CUI-CAE (contrat unique d’insertion – contrat d’accompagnement dans l’emploi) dans les médias, et ma conseillère Pôle emploi m’a renseigné sur ce type de contrat, et m’a aidé dans toutes les démarches ».

Yvonne embauche alors son amie Lydie en tant que gérante de l’association en CUI-CAE, et recrute également une commerciale pour développer l’activité de Grâce Infinie. « Sans le CAE, nous n’aurions pas pu créer ces deux emplois. La prise en charge d’une partie du salaire et des charges par l’Etat est un vrai plus pour des petites structures avec peu de moyens ». Autre bénéfice du CUI-CAE : le plan de formation mis en place pour le salarié dans le cadre du contrat.

Pour elle, le CUI-CAE offre l’opportunité de développer l’activité d’une association, et permet également de contribuer à résorber le chômage en créant de l’emploi. « C’est un formidable tremplin vers l’avenir ! Ce type de dispositif est fait pour cela, il ne faut pas hésiter à y avoir recours, et ne pas avoir peur d’entreprendre ».

Yvonne, qui a depuis cédé sa place à la tête de l’association, espère voir l’activité de cette dernière se développer suffisamment afin de pouvoir pérenniser les deux emplois qu’elle a créés. « Lydie et sa collègue commerciale passent beaucoup de temps sur le terrain pour trouver de nouveaux clients, et essaient aussi de décrocher des contrats d’entretien avec de grosses sociétés. Je suis confiante pour l’avenir ! »

--

->Articles du même thème :

 
 
Liens
Pôle emploi Centre
 
Agefiph Centre
 
Orientation, formation et emploi en région Centre-Val de Loire
 
Réseau des écoles de la 2ème chance
 
Emplois d'avenir
 
Contrat de génération
 
Contrat de professionalisation en région Centre-Val de Loire
-- --

Webmestre | Légifrance | Mentions légales | Services Publics