Emploi et handicap

| Publié le 24 juillet 2015 | Dernière mise à jour le 28 juillet 2015
Réduire la taille de caractères Grossir la taille des caractères
Imprimer cette page
Envoyer a un ami
facebook twitter

Les entreprises du secteur privé et les établissements publics à caractère industriel ou commercial de plus de 20 salariés sont assujettis à l’obligation d’emploi d’au moins 6% de travailleurs handicapés en proportion de leurs effectifs (loi du 11 février 2005).
Mais l’accès à l’emploi demeure difficile pour les travailleurs handicapés et la DIRECCTE coordonne avec tous les partenaires concernés (Agefiph, Pôle emploi, Région, Carsat, MSA…) la mise en œuvre d’un Plan régional pour l’emploi des travailleurs handicapés (PRITH) destiné à mieux mobiliser toutes les mesures de droit commun facilitant leur maintien ou leur accès à l’emploi.

La reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé

Se faire reconnaître officiellement « travailleur handicapé » par la Commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées (CDAPH) permet d’avoir accès à un ensemble de mesures mises en place pour favoriser son insertion professionnelle :

  • être orienté(e) vers une entreprise adaptée (ex CAT) -secteur concurrentiel- ou un établissement ou service d’aide par le travail (ESAT) –secteur protégé-,
  • être soutenu dans sa recherche d’emploi par le réseau de placement spécialisé « Cap emploi »,
  • être reconnu comme public prioritaire pour bénéficier de contrats aidés ou de formations en alternance qui s’accompagnent d’aides financières majorées pour les employeurs,
  • contribuer à l’obligation d’emploi à laquelle les employeurs de plus de 20 salariés sont assujettis. En savoir plus

Des aides au recrutement et à l’intégration

Les contrats aidés promus par l’Etat prévoient un taux de prise en charge préférentiel pour les travailleurs handicapés. De surcroît l’AGEFIPH propose, en complément des aides publiques de droit commun déjà existantes, des aides spécifiques destinées à faciliter le recrutement et l’intégration des personnes handicapés. En savoir plus

Les missions et coordonnées du réseau des CAP Emploien région Centre-Val de Loire

Des aides au maintien dans l’emploi

Il s’agit d’aides à l’adaptation du poste de travail mais aussi d’aides à la formation des salariés handicapés afin de développement leur employabilité en interne, voire en externe. Il existe aussi une aide pour favoriser la réduction du temps de travail pour les salariés âgés (plus de 52 ans) en fin de carrière, avant leur départ en retraite. En savoir plus

Les missions et coordonnées du réseau des Services d’appui au maintien dans l’emploi des travailleurs handicapés (SAMETH) en région Centre-Val de Loire

Les secteurs adaptés et protégés

A défaut de recruter, un établissement assujetti à l’obligation d’emploi de personnes handicapées peut sous-traiter des prestations auprès des entreprises adaptées ou des ESAT (secteur protégé). Il peut ainsi diminuer le montant de sa contribution financière due à l’AGEFIPH, à hauteur de 50% maximum de celle-ci.

  • Qu’est-ce qu’une « entreprise adaptée » (EA) ?

Une entreprise adaptée (ex atelier protégé) est une entreprise de l’économie sociale qui emploie au moins 80% de travailleurs handicapés et qui propose des prestations dans le secteur concurrentiel.
La DIRECCTE soutient financièrement ces structures pour compenser la moindre productivité de leurs salariés. Elle soutient aussi des actions favorisant la sortie en emploi de droit commun pour des salariés d’EA. En savoir plus

  • Qu’est-ce qu’un établissement et service d’aide par le travail (ESAT) ?

Un ESAT (ex CAT) est un établissement médico-social qui accueille des personnes handicapées dont les capacités de travail ne leur permettent pas, momentanément ou durablement, de travailler en milieu ordinaire. En savoir plus

--

->Articles du même thème :

-- --

Webmestre | Légifrance | Mentions légales | Services Publics