Direccte Centre-Val de Loire
Accueil > COVID-19 > Santé - Sécurité au travail > Actualité - Evènements > Flash Info Etude de l’INSEE sur l’impact du confinement en CVL dans les (...)

Flash Info Etude de l’INSEE sur l’impact du confinement en CVL dans les foyers

| Publié le 18 mai 2020 | Dernière mise à jour le 15 mai 2020
Réduire la taille de caractères Grossir la taille des caractères
Imprimer cette page
Envoyer a un ami
facebook twitter

L’INSEE a publié un Flash Info (4 pages) consacré à l’étude des conditions de vie des foyers de la région Centre-Val de Loire. En effet, les mesures liées au confinement adoptées par le gouvernement ont fortement impacté le quotidien de tout à chacun, un quotidien qui diffère selon le type de foyer (logements sur-occupés, familles monoparentales, personnes seules, familles avec des enfants en bas âge etc.).

BAISSE DE 32,4 % DE L’ACTIVITÉ ÉCONOMIQUE EN CENTRE-VAL DE LOIRE

Selon les dernières informations disponibles, la crise sanitaire aurait cet impact sur l’activité économique régionale par rapport à une situation normale (- 33 % au niveau national).

56 % DES SALARIÉS EXERCENT DANS UN SECTEUR FORTEMENT OU TRÈS FORTEMENT IMPACTE

449 800 salariés et 67 600 personnes exerçant une activité principalement non-salariée travaillent dans l’un de ces secteurs.

361 000 SALARIÉS SONT EN ACTIVITÉ PARTIELLE

En Centre-Val de Loire, les secteurs du BTP et de l’hébergement-restauration sont particulièrement impactés avec 90 % des salariés dans cette situation. Dans l’industrie, fortement représentée dans la région (3e région industrielle française) ou le secteur des transports, la part de salariés en activité partielle est de l’ordre de 50 %.

LE COMMERCE NON ALIMENTAIRE, RÉPARATIONS D’AUTOMOBILES ET DE MOTOCYCLES TRÈS FORTEMENT IMPACTE

71 400 salariés et 14 000 non-salariés travaillent dans ce secteur très fortement impacté par la crise sanitaire.

DIMINUTION DE LA CIRCULATION

Les augmentations de durée de trajet dues aux pics de circulation à 17 h en semaine sont presque divisés par 3 à Orléans et à Tours (source TomTom).

BAISSE DE LA CONSOMMATION JOURNALIÈRE MOYENNE D’ÉLECTRICITÉ

Elle marque une diminution de 17 % durant les 3 premières semaines du confinement par rapport à celles qui l‘ont précédé. Cette variation est équivalente à la moyenne métropolitaine (hors Corse).

AMÉLIORATION DE LA QUALITÉ DE L’AIR

Selon les mesures de Lig’Air, la concentration journalière moyenne en oxydes d’azote diminue de 58 % à Orléans et de 66 % à Tours entre la période précédant le confinement et celle du début de celui-ci.

Retrouvez plus de détails dans le Flash Info et le communiqué de presse de l’INSEE Centre-Val de Loire .

Flash Info Etude de l’INSEE sur l’impact du confinement en CVL dans les foyers
Communiqué de presse point de conjoncture régionale CVL
--

Webmestre |