Accueil > Entreprises, Emploi, Economie > Accès et retour à l’emploi > Insertion par l’activité économique

Insertion par l’activité économique

Les structures d’insertion par l’activité économique (IAE) permettent à des personnes sans emploi, confrontés à des difficultés sociales et professionnelles spécifiques (âge, état de santé, précarité) de bénéficier d’un accompagnement renforcé qui doit faciliter leur (ré) insertion durable dans l’emploi.

Lire la suite

Faciliter l’embauche durable d’ex chômeurs de longue durée

Grâce au dispositif SEVE emploi, les structures d’insertion par l’activité économique (SIAE) ont développer leurs liens avec les entreprises ordinaires et les accompagnent dans le recrutement et l’intégration de leur salarié, ayant connu pour la plupart le chômage de longue durée.

Structures d’insertion par l’activité économique

Les structures d’insertion par l’activité économique (IAE) permettent à des personnes sans emploi, confrontés à des difficultés sociales et professionnelles spécifiques (âge, état de santé, précarité) de bénéficier d’un accompagnement renforcé qui doit faciliter leur (ré) insertion durable dans l’emploi.

Réforme du financement du secteur de l’Insertion par l’Activité économique (IAE)


Un décret du 21 février 2014 simplifie les modalités de financement du secteur par la généralisation de l’aide au poste d’insertion pour toutes les structures de l’IAE. Cette aide sera en partie modulée en fonction des types de publics recrutés, de l’accompagnement réalisé et des résultats concernant le retour à l’emploi des publics accueillis.

Insertion par l’activité économique

L’insertion par l’activité économique (IAE) permet aux personnes les plus éloignées de l’emploi, en raison de difficultés sociales et professionnelles particulières (âge, état de santé, précarité) de bénéficier d’un accompagnement renforcé qui doit faciliter leur insertion professionnelle.

Former aux métiers de la dépendance des intervenant(e)s à domicile en cours d’insertion

Selon l’INSEE, 12% des ménages en région Centre recourent aux services à la personne, soit près de 130 000 ménages. D’ici 2020, leur nombre devrait s’accroître de plus de 10 %. Problème : le nombre de professionnels qualifiés pour intervenir auprès de personnes dépendantes, âgées ou handicapées s’avère insuffisant.

--

Webmestre |