Accueil > Etudes et statistiques > Les études de la Direccte > Intelligence artificielle (IA) : son impact sur 4 filières industrielles (...)

Intelligence artificielle (IA) : son impact sur 4 filières industrielles régionales

| Publié le 30 janvier 2019 | Dernière mise à jour le 8 février 2019
Réduire la taille de caractères Grossir la taille des caractères
Imprimer cette page
Envoyer a un ami
facebook twitter

La Direccte Centre-Val de Loire a présenté le 30 janvier à des acteurs économiques régionaux les résultats d’une étude qu’elle a initiée pour mesurer l’impact de l’IA sur les processus industriels dans 4 filières : aéronautique, agroalimentaire, automobile et logistique. Un représentant du ministère de l’économie a rappelé à cette occasion les grands axes de la politique conduite par le gouvernement dans ce domaine et les enjeux induits par cette technologie de rupture pour le tissu industriel.


L’étude s’est traduite par des entretiens conduits auprès de 12 dirigeants d’entreprises représentatives des 4 filières et s’étant même pour certaines déjà engagé dans la transformation numérique induite par l’IA. Celle-ci est susceptible d’améliorer de manière significative la compétitivité des processus industriels. Encore faut-il que les entreprises se donnent les moyens d’intégrer rapidement les apports de cette innovation disruptive.

Anticiper les demandes des grands donneurs d’ordre

Les filières aéronautique, agroalimentaire, automobile ont un poids important sur l’économie et l’emploi en région Centre-Val de Loire. Les nombreux sous-traitants régionaux de ces filières, ainsi que les acteurs de la logistique, doivent se préparer à anticiper les demandes des grands donneurs d’ordre quant à l’introduction de l’IA dans les chaînes de valeur de la production industrielle et de la commercialisation.
D’ores et déjà, certaines entreprises interrogées disent avoir des projets de déploiement de solutions d’IA dans la gestion de l’approvisionnement et du stockage –optimisation de l’entreposage et inventaire intelligent- (logistique) et dans la maintenance prédictive d’équipements de production (aéronautique). Toutes estiment que l’IA pourrait augmenter leur performance dans le domaine de la commercialisation (ex : lecture de cahier des charges automatisée, analyse du marché…), de la conception et de leur processus de production (sécurité et traçabilité des produits, gestion des matières premières et de l’énergie, chariots autonomes…).

Le rôle clé des ressources humaines

Parallèlement, les dirigeants sont conscients de la nécessité de sensibiliser et d’accompagner leurs collaborateurs dans cette transformation via des programmes de formation spécifiques. Pour combler un déficit en compétences, 8 entreprises envisagent d’ores et déjà de recruter des profils adaptés. D’autres projettent d’acheter des prestations ou de mettre en place des partenariats.
En mettant en exergue les propos d’entrepreneurs, leurs questionnements et les solutions qu’ils commencent à mettre en œuvre, cette étude devrait contribuer à démystifier le sujet IA et montrer à nos entreprises régionales que l’IA peut contribuer utilement à leurs stratégies de développement économique.

--

Webmestre | Légifrance | Mentions légales | Services Publics