Accueil > Entreprises, Emploi, Economie > Développement des compétences > L’alternance > Apprentissage > L’Etat et la région Centre se mobilisent en faveur de l’apprentissage

L’Etat et la région Centre se mobilisent en faveur de l’apprentissage

| Publié le 18 juin 2014
Réduire la taille de caractères Grossir la taille des caractères
Imprimer cette page
Envoyer a un ami
facebook twitter


Le 16 juin, le préfet, le directeur régional du travail et le président de la Région ont réuni des représentants des employeurs et des responsables de centres de formation avec un mot d’ordre : mobilisation en faveur de l’apprentissage.
En effet, à cause de la crise, les petites entreprises des secteurs les plus touchés (surtout les artisans du bâtiment) prennent de moins en moins d’apprentis. Le nombre de contrats signés l’an passé (19.304) a baissé de 4,26 % dans la région (8,66 % dans les seules entreprises de moins de onze salariés). C’est plus que l’ensemble de la France, où la chute est de 3,06 %.
Cette baisse se concentre sur les premiers niveaux de qualification avec des diminutions de 5,94% pour le niveau V (CAP) et 5,11% pour le niveau IV (Bac pro et BP). Les BTS constatent une légère baisse de 2% tandis que les formations de niveaux II (licences pro) et I (master) poursuivent leur développement avec une progression de 4%.

Pour promouvoir l’apprentissage auprès des employeurs, les autorités ont pris une série de mesures.

L’État va financer des « développeurs de l’apprentissage » qui vont aller à la rencontre des entreprises. L’action des développeurs sera prioritairement ciblée sur les entreprises n’employant aucun apprenti et sur les branches où l’apprentissage est peu développé. Les développeurs ont également pour mission de communiquer à la mission locale compétente les offres de formation par apprentissage.

De son côté, le conseil régional qui a déjà un dispositif d’aide à l’apprentissage (auprès des apprentis et auprès des centres de formation), va accorder, pour la formation des maîtres d’apprentissage, une prime de 500 € à chaque entreprise de moins de onze salariés recrutant un apprenti. Cette prime s’ajoutera aux 1.000 € que verse déjà la Région à ces entreprises qui emploient des apprentis.
La Région a également fait le choix de financer, pour la rentrée prochaine, vingt nouvelles formations (311 nouvelles places) et de maintenir son appui financier aux CFA même si le nombre de leurs élèves baisse.
Enfin, les CFA de la région ouvriront tout de même leurs portes, à la rentrée prochaine, à une centaine de jeunes attirés par l’apprentissage mais n’ayant pas trouvé d’employeur. Ils pourront suivre les cours, faire des stages de découverte et devenir apprentis l’an prochain.
La Région prend en charge le financement du CFA et l’État les cotisations sociales.

Les chiffres de l’apprentissage en région Centre

19.304 apprentis dans la région Centre à la rentrée 2013, contre 20.160 l’année précédente, soit une baisse de 4,26 % (-3,06 % au niveau national).

La baisse du nombre de contrats concerne principalement les secteurs du bâtiment (-12 %), la coiffure et l’esthétique (-8,5 %), le commerce et la vente (-5,5 %), la mécanique auto (-2,7 %).

La région occupe la 4e position nationale en matière de nombre
d’apprentis par habitant.

--

->Articles du même thème :

Documents à télécharger :

 
 
 

 
Liens
Portail de l'alternance
 
Apprentissage.gouv.fr
-- --

Webmestre | Légifrance | Mentions légales | Services Publics