Accueil > Publications et statistiques > Développement économique > L’industrie ferroviaire, source d’opportunités pour l’économie (...)

L’industrie ferroviaire, source d’opportunités pour l’économie régionale

| Publié le 27 janvier 2014
Réduire la taille de caractères Grossir la taille des caractères
Imprimer cette page
Envoyer a un ami
facebook twitter


Avec son important réseau d’équipementiers et de sous-traitants, la filière ferroviaire totalise en région Centre 116 établissements et plus de 6 400 emplois. Une étude coréalisée par la DIRECCTE Centre et Centréco met en valeur les potentialités de ce secteur au regard d’une demande en plein essor des pays émergents et des rénovations à venir des réseaux européens et américains. Cette étude a été présentée le 27 janvier par Patrice Greliche, Directeur régional de la DIRECCTE Centre, représentant le Préfet de région et Marie-Madeleine MIALOT, Présidente de CENTRECO et Vice-présidente du Conseil régional du Centre.

Le Ferroviaire en région Centre, un marché porteur

La région Centre possède une filière Ferroviaire complète grâce à la présence d’équipementiers majeurs tels que Faiveley ou Socofer, de nombreux sous-traitants de rang 2 et 3 et de fournisseurs de services. Les activités mécaniques et le travail des métaux représentent plus d’1/3 des emplois de la filière. Sur ce secteur, la région Centre exporte quasiment 2 fois plus qu’elle n’importe (+ 30 % pour les exportations régionales en 2012 pour atteindre 82,4 millions d’euros). L’Union européenne est son principal partenaire commercial.

Un potentiel de développement à saisir pour les entreprises de la région Centre

Le marché ferroviaire est aujourd’hui stimulé par une demande en plein essor des pays émergents, le renouvellement et la rénovation des parcs existants en Europe et en Amérique du Nord ou bien encore les préoccupations environnementales qui incitent les pouvoirs publics à privilégier le transport ferroviaire… Les sous-traitants régionaux dans la construction de matériel, dans la maintenance ou l’ingénierie ont donc une carte à jouer pour accéder à ce marché.
2ème puissance ferroviaire derrière l’Allemagne la France bénéficie d’un fort rayonnement international grâce à Alstom, 1er constructeur mondial dans la grande vitesse.
Mais l’accès au marché Ferroviaire n’est pas chose facile. Les entreprises doivent notamment répondre à des niveaux élevés de normalisation et d’homologation et faire face à l’entrée de nouveaux opérateurs…

--

->Articles du même thème :

Documents à télécharger :

-- --

Webmestre | Légifrance | Mentions légales | Services Publics