Accueil > Entreprises, Emploi, Economie > « La femme n’est pas seulement l’avenir de l’homme, elle est aussi celui de (...)

« La femme n’est pas seulement l’avenir de l’homme, elle est aussi celui de l’entreprise »

| Publié le 1er juillet 2016 | Dernière mise à jour le 20 juillet 2016
Réduire la taille de caractères Grossir la taille des caractères
Imprimer cette page
Envoyer a un ami
facebook twitter

C’est avec beaucoup d’humour et de fierté que les participantes, à la 2ème édition du concours régionale de l’entrepreneuriat par les femmes, ont été récompensées en ce 1er juillet 2016. Une cérémonie organisée par Centre Actif, qui a également permis la signature d’une Charte d’engagement en faveur de l’entrepreneuriat féminin.

Les lauréates du concours

69 candidates de la région Centre-Val de Loire ont tenté, cette année, de remporter le premier prix. Un concours qui avait pour objectif de « valoriser et d’encourager la création et la reprise d’entreprises par les femmes ».

L’entrepreneuriat féminin

Si le taux de participation est en nette augmentation par rapport à l’an passé (+35%), la répartition géographique des candidatures reste inégale et peut être révélatrice de la place des entrepreneurEs au sein des départements. La majorité d’entre-elles viennent du Loiret et de l’Eure-et-Loir, tandis que les 4 autres départements de la région présentent un taux de participation très faible.

Les partenaires du concours

En effet, seules 30% de créateurs d’entreprises en région Centre-Val de Loire sont aujourd’hui des femmes. La Charte d’engagement* en faveur de l’entrepreneuriat des femmes souhaite donc faire évoluer ces données avec pour objectif 40% de femmes entrepreneures d’ici 2017. Pour y parvenir, cette Charte prévoit notamment de renforcer l’accompagnement des créatrices ou encore de faciliter leur accès à des financements.

Parmi les actions concrètes à mettre en œuvre, la Charte propose, par exemple, de « sexuer les outils statistiques pour mieux cerner l’entrepreneuriat féminin », de « créer une culture commune » sur cette thématique, mais aussi d’ « améliorer le statut des entrepreneures et l’articulation des temps de vie ».

Les lauréates

Le concours de l’entrepreneuriat par les femmes récompensait 4 catégories distinctes : « Je me suis lancée », « Je suis entrepreneurE », « J’entreprends autrement » et « Jeune et j’entreprends ». Les 12 finalistes ont été sélectionnées par un jury d’experts, partenaires du concours (Direccte Centre-Val de Loire, Préfecture de région, Conseil régional, lauréate de l’année précédente…). Les critères ? Le parcours de l’entrepreneure, sa motivation, la qualité de son projet et sa viabilité économique.

Les lauréates devant le chateau de Meung-sur-Loire

La première place de la catégorie « Je me suis lancée » revient à Jessie Bruel, fondatrice de JiBio, une entreprise de transformation de légumes bios par lacto-fermentation. Pour elle, la clé de la réussite est de « savoir s’entourer et ne pas rester seule ». Judith Beauquin, Présidente de la marque « les fées citron » et 3ème du concours ajoute, le sourire aux lèvres, que « décider et entreprendre c’est aussi prouver que nous, les femmes, sommes capables de faire 2 choses à la fois… ».

Les discours se succèdent et les traits d’humour sur l’égalité femme-homme aussi. Ainsi, Christine Boyer, à la tête d’agences immobilières, et qui concourt dans la catégorie « Je suis entrepreneure », précise que « la femme n’est pas seulement l’avenir de l’homme, elle est aussi l’avenir de l’entreprise.  » Le 1er prix de cette catégorie, un chèque de 1 500 euros, revient cependant à Christelle Coudoré Objero, co-gérante de MPI (Mécanique de Précision Industrielle).

La catégorie « J’entreprends autrement » remet le 1er prix à la doyenne du concours : Anne-Lucie Clausse, directrice de SOLen Angels, un centre de ressources dédié à l’entrepreneuriat au féminin.

Pour les lauréates de la catégorie « Jeunes et j’entreprends », l’entrepreneuriat est synonyme de liberté, mais aussi d’une «  envie de changer le monde, et plus particulièrement le monde du travail  », comme l’explique Katia Ohandza, fondatrice d’Eurêka coworking. C’est le concept de la box beauté bio et naturelle, de la société Nuoo, qui remporte le 1er prix de cette catégorie qui est, comme le précise le représentant de Centre Actif, « l’avenir de l’entrepreneuriat ».

*Signée par l’Etat, les organisations professionnelles, les réseaux à la création d’entreprises, les partenaires bancaires, les associations de femmes, les réseaux de l’économie sociale et solidaire,…

Alix Werthauer

--

->Articles du même thème :

Documents à télécharger :

 

 
 
Liens
Ministère du travail, de l’emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social
 
Portail de l'emploi et de la formation professionnelle
 
Ministère de l'économie, de l'industrie et du numérique
 
Commerce extérieur
 
Direction générale des entreprises
 
Semaine de l'industrie
 
Liens
Orientation, formation et emploi en région Centre
 
ARITT Centre
-- --

Webmestre | Légifrance | Mentions légales | Services Publics