Accueil > Entreprises, Emploi, Economie > Appui aux entreprises > Le bien-être au travail, source de performance

Le bien-être au travail, source de performance

| Publié le 27 septembre 2017 | Dernière mise à jour le 9 octobre 2017
Réduire la taille de caractères Grossir la taille des caractères
Imprimer cette page
Envoyer a un ami
facebook twitter

Fortement mobilisée autour de la question du management innovant, la Direccte Centre-val de Loire pilote, en lien avec ses partenaires la CCI 45 et l’Aract [1], une action de valorisation de la qualité de vie au travail. Elle s’appuie sur un réseau d’employeurs de TPE-PME convaincus des bienfaits du bien-être de leurs salariés sur les performances de l’entreprise.

Tout a démarré en 2015 lorsque la Direccte Centre-Val de Loire a commandité une étude intitulée « Qualité de vie au travail (QVT) et performance ». Dans ce cadre, les employeurs et salariés de 26 entreprises déjà en avance en matière de politique sociale, ont été interrogées.
Au final, l’enquête a fait apparaître deux principaux enseignements. En premier lieu, il n’existe pas de modèle type unique pour générer du bien-être au travail car chaque entreprise, en fonction de son histoire et son environnement développe ses propres modes de management et d’organisation. En revanche, il est possible d’identifier 4 principaux leviers favorisant la QVT qui sont le sens au travail, le lien social, l’activité et le confort au travail.

4 premiers ambassadeurs QVT

Yaël Auguiac-Tessier, responsable de la Mission « Mutations économiques - développement des compétences » à la Direccte

Pour faire connaître aux entreprises les bienfaits de la QVT et les inciter à adopter des approches similaires, soucieuses de la satisfaction de leur personnel, la Direccte en lien avec ses partenaires, la CCI du Loiret et l’Aract, a décidé de piloter un réseau « d’ambassadeurs QVT » composé de chefs d’entreprises volontaires, persuadés, pour l’avoir expérimenté eux-mêmes, qu’une telle démarche contribue grandement à la compétitivité de leur entreprise.
« Quatre chefs d’entreprises localisées dans différents départements de la région se sont portés volontaires pour devenir ambassadeurs QVT » indique Yaël Auguiac-Tessier, responsable de la Mission « Mutations économiques - développement des compétences » à la Direccte Centre-Val de Loire. « Avec beaucoup d’enthousiasme et de conviction, ils ont signé une charte dans laquelle ils s’engagent à se rendre disponible 3 à 4 fois par an pour témoigner de leur expérience face à d’autres dirigeants de TPE-PME afin de les inciter à s’engager dans une démarche QVT, voire même à devenir à leur tour des ambassadeurs. »
La DIRECCTE a d’ores et déjà organisé deux premières réunions publiques avec la participation des ambassadeurs, le 20 juin dernier dans ses locaux et le 13 septembre lors des rencontres « performances » de la CCI 45. La dernière réunion a rassemblé une quarantaine de représentants d’entreprises et a rencontré un vif succès. En effet, plusieurs employeurs se sont portés candidats pour approfondir, voire partager, leurs modes de management qui se rapproche selon eux de « l’esprit QVT ».

Etre attentif au climat de travail

Frédéric Fourreau, PDG de la société BEserious

« J’ai toujours été convaincu qu’un management performant devait être attentif à la motivation de tous les collaborateurs et constitue le terreau nécessaire à l’innovation et à la création de valeur ajoutée pour l’entreprise » affirme d’emblée Frédéric Fourreau patron de la société BEserious à Traînou (45), qui accompagne le développement de nombreuses entreprises régionales. Ancien cadre dans divers grands groupes industriels Loirétains, il a témoigné avec passion devant ses pairs à la CCI d’Orléans de ses expériences managériales : « Toutes les semaines, les chefs d’équipes faisaient le point avec chaque salarié sur ce qu’il avait appris et mettaient à jour leur carnet de compétences. Le climat de travail est aussi très important et nous encouragions les collaborateurs à participer à des évènements sportifs, associatifs et à organiser des journées thématiques fédératrices au sein de l’entreprise ».

Redonner la fierté du métier

Eric Bongibault, directeur des ressources humaines chez "Pithiviers Nettoyage"

"Il fallait à tout prix que nous améliorions nos conditions de travail et redonnions à nos collaborateurs un sentiment de fierté car notre secteur d’activité, le nettoyage de locaux, souffre d’une image dégradée" constate pour sa part Eric Bongibault, directeur des ressources humaines chez Pithiviers Nettoyage, responsable de la gestion de 150 ETP. " _ Nous avons donc essayé d’emmener le maximum de collègues vers un temps plein ou à défaut un temps choisi, en leur proposant des horaires de travail en journée et des lieux d’intervention si possible proches de leur domicile. Nous avons aussi conçu un parcours d’intégration pour les nouveaux salariés [2] et les nouveaux collaborateurs en CDI ou CDD longue durée bénéficie d’une formation de 7 heures un samedi. Enfin, nous avons investi dans du matériel adapté : Microfibres Reflex, perches télescopiques pour les vitres, aspirateurs silencieux, rampes hydrauliques pour nos camions... Résultat, en 2014, nous avons obtenu le 2ème prix délivré aux entreprises par La République du Centre en matière de GRH".

Offrir des perspectives d’évolution

Antoine Gauthier, PDG de la société "AG Métal"

Chez AG Métal, une entreprise de chaudronnerie/métallurgie de 10 salariés, les salariés sont récompensés financièrement en cas de productivité accrue. "Si l’on passe 6 heures à confectionner une pièce qui était estimée à 8 heures de travail, je mets le gain financier de côté et en fin d’année, je partage avec tous mes salariés la "cagnotte" précise le patron, Antoine Gauthier. "Résultat : tous mes gars sont à 14 mois de salaires".
Pour Bernard Audin, co-gérant de l’organisme de formation "Antée Formation" (30 collaborateurs), il est primordial que des formateurs qui se sentent près à prendre davantage de responsabilité puissent le faire et gagner ainsi en compétences. "Nous les accompagnons et proposons même à certains de devenir co-gérant. Ils participent alors à une réunion de direction mensuelle et co-construisent ainsi la stratégie de développement de la société ».

Un réseau d’ambassadeurs à développer

« Les chefs d’entreprises ayant participé à notre dernière réunion du 13 septembre, ont renseigné un questionnaire que nous leur avons diffusé, pour caractériser leur pratiques professionnelles en matière d’intégration des nouveaux collaborateurs, de gestion des compétences, de management… et voir si celles-ci pouvaient s’apparenter à une démarche QVT » explique Yaël Auguiac Tessier. « Beaucoup nous ont manifesté leur vif intérêt pour la démarche ainsi que leur souhait de partager leurs expériences, pour ceux qui sont déjà mobilisés autour du management innovant. D’autres, qui n’ont pas encore « passé le pas » de la QVT, se sont dit prêts à expérimenter celle-ci selon des modalités concrètes et abordables. Avec l’aide de ses Ambassadeurs pilotes et de ses partenaires, la Direccte accompagnera au mieux toutes ces entreprises. Ce qui est important c’est bien comprendre qu’il s’agit souvent d’actions qui sont à la portée de tous qui ont un impact évident sur la performance de l’entreprise".
Gageons que parmi tous ces dirigeants, certains d’entre eux acceptent de devenir ambassadeur et contribuent, ainsi, à essaimer dans leur entourage professionnel « l’esprit QVT". Quoiqu’il en soit, le réseau des Ambassadeurs sera lancé officiellement début octobre prochain et toutes les candidatures sont dès à présent les bienvenues.

Pierre DUSSIN

Notes

[1Agence régionale pour l’amélioration des conditions de travail

[2une réunion d’intégration systématique d’1 heure avec remise d’un livret d’accueil, présentation des fiches méthodes, EPI

 

Les référents PME départementaux :

Cher  : ✉Guillaume Leduc

Eure et Loir : ✉Elodie Salin

Indre : ✉Karen Choubrac

Indre et Loire : ✉Martine Danière

Loir et Cher : ✉Didier Moreau

Loiret : ✉Célia Martin

 

Liens
Ministère de l'économie, de l'industrie et du numérique
 
Commerce extérieur
 
Direction générale des entreprises
 
Médiation du crédit
 
ARITT Centre
 
Semaine de l'industrie
 
bpifrance
 
Observatoire des aides aux entreprises
-- --

Webmestre | Légifrance | Mentions légales | Services Publics