Direccte Centre-Val de Loire
Accueil > Entreprises, Emploi, Economie > Accès et retour à l’emploi > Le dispositif "emplois francs" concerne la région Centre-Val de Loire depuis (...)

Le dispositif "emplois francs" concerne la région Centre-Val de Loire depuis le 1er janvier 2020

| Publié le 9 janvier 2020
Réduire la taille de caractères Grossir la taille des caractères
Imprimer cette page
Envoyer a un ami
facebook twitter

Expérimenté d’avril 2018 à décembre 2019, le dispositif "emplois francs" est généralisé à l’ensemble des quartiers prioritaires de la politique de la ville (QPV) français à compter du 1er janvier 2020. Il consiste en une aide financière (jusqu’à 15 000 euros) accordée à toute employeur qui embauche en CDI ou en CDD de plus de 6 mois un demandeur d’emploi résidant dans un QPV.

Au 10 mars 2019, un peu plus de 4 500 personnes avaient été embauchées en « emplois francs » (4 sur 5 en contrat à durée indéterminée). « C’est dix fois plus que sous le précédent quinquennat » qui avait lui aussi eu recours à ce type de mesure, s’est félicitée Muriel Pénicaud, ministre du Travail.
Toutefois le rapport d’évaluation de l’expérimentation établi par le service d’études et statistiques (DARES) de son ministère fait apparaître que le dispositif est encore largement méconnu par les employeurs et les habitants des quartiers sensibles qui enregistrent un taux de chômage deux à deux fois et demi plus élevé que sur le reste du territoire national.Le rapport préconise donc d’accompagner la généralisation des emplois francs par une vaste campagne de communication nationale.

52 quartiers visés en Centre-Val de Loire

Dans la région Centre-Val de Loire, il existe 52 quartiers prioritaire (QPV) concernés par les politiques de la ville dans lesquels résident 157 000 habitants. Tout demandeur d’emploi, résidant dans un QPV et inscrit à Pôle emploi [1] ou adhérent à un contrat de sécurisation ou encore suivi par une mission locale peut être recruté en emploi franc.
Si une information sur leur éligibilité devra être faite aux bénéficiaires potentiels du dispositif, il faudra aussi veiller à convaincre certains d’entre eux qui pourraient être réticent à évoquer la mesure face aux employeurs par crainte de stigmatisation.

Toutes les entreprises concernés par le dispositif

A l’exception des particuliers employeurs et des employeurs publics, toutes les entreprises et toutes les associations peuvent recourir aux emplois francs. L’aide accordée à l’employeur des de 15 000 euros sur 3 ans pour un CDI et de 5000 euros sur 2 ans pour un CDD. Pour en bénéficier, il suffit à l’employeur de remplir un formulaire dédié et de l’envoyer à Pôle emploi au plus tard 3 mois après la signature du contrat de travail.
Pour lever la réticence de certains employeurs jugeant que les compétences des candidats sont insuffisantes, un accompagnement local a déjà été mis en place dans plusieurs territoires lors de l’expérimentation et a porté ses fruits ; Objectif : agir sur les freins à l’emploi qui touchent particulièrement les populations résidant en QPV (moindres niveaux de formation ; renforcement des savoir-être ; problèmes de mobilité…).

Notes

[1catégorie 1, 2, 3, 6, 7 ou 8 - voir les définitions sur le site de l’INSEE

Documents à télécharger :

--

Webmestre |