Accueil > Travail et relations sociales > Conditions et relations du travail > Le travail en journée, un enjeu de développement

Le travail en journée, un enjeu de développement

| Publié le 9 novembre 2018 | Dernière mise à jour le 12 novembre 2018
Réduire la taille de caractères Grossir la taille des caractères
Imprimer cette page
Envoyer a un ami
facebook twitter

À l’occasion de la première Journée nationale de la propreté, le 18 octobre 2018, entreprises de nettoyage et donneurs d’ordre ont partagé leurs expériences du travail en journée. Si cette évolution est de nature à revaloriser un secteur qui emploie en Centre-Val de Loire plus de 14 000 personnes, dont 80 % de femmes, elle nécessite une appropriation collective.

La Direccte Centre-Val de Loire compte parmi les premières administrations à avoir fait intervenir en journée les agents chargés de l’entretien de ses locaux. « Les horaires décalés rendent plus difficiles les conditions de travail, les déplacements, la conciliation avec la vie privée…, autant de sujets auxquels nous sommes particulièrement attentifs », justifie Alain Lagarde, directeur adjoint du pôle Travail. La Carsat [1] et Pôle emploi ont également fait ce choix sur un certain nombre de leurs sites. « Cette coactivité est nouvelle avec les agents de propreté mais elle existe déjà au quotidien entre collègues ! », fait remarquer Stéphanie Maréchal, responsable des achats à la Carsat.
Les bénéfices du travail en journée ont été confirmés par une étude réalisée en 2017 par le cabinet Amnyos : 93 % des clients interrogés estiment la confiance renforcée avec l’entreprise, 81 % relèvent une meilleure identification de leurs besoins et 68 % constatent des réponses plus rapides aux imprévus.
Pôle emploi y voit un avantage supplémentaire, propre à ses missions : « Nos agents sont davantage en capacité de promouvoir les métiers du nettoyage depuis qu’ils voient concrètement comment les personnels travaillent », souligne Dorian Chilla, chargé de mission RSE.

Fidéliser les salariés

Même satisfaction du côté des entreprises de nettoyage : pour deux tiers de celles interrogées, les employés se sentent plus reconnus. Le travail en journée se présente ainsi comme une solution pour « attirer et fidéliser les salariés » pour Éric Bongibault, responsable du développement chez Pithiviers Nettoyage qui a remporté les Trophées de la prévention organisés en 2017 par la Carsat Centre-Val de Loire. « C’est aussi un moyen de limiter les risques professionnels liés au travail isolé » note pour sa part Jean-François Denis, dirigeant de Toutenet.
Est-ce pour autant facile à mettre en place ? Pour Stéphanie Maréchal, « cette démarche implique d’acheter différemment, de considérer non pas un prix mais une prestation à forte dimension humaine ».
« Nous passons d’une relation client-prestataire à une démarche d’amélioration continue », ajoute Kamal El Fathi, responsable des achats et de la logistique à Pôle emploi. Un accompagnement est ensuite nécessaire. « Tous nos collaborateurs ont été informés de la mise en place du travail en journée", indique Florent Dubois, responsable d’agence retraite à la Carsat. "Nous leur en avons expliqué l’intérêt et ils ont pu nous faire part de leurs craintes. »

Des règles à définir

De son côté, l’entreprise doit faire évoluer son matériel, son organisation, son planning d’intervention, de sorte à faciliter la coactivité, et bien sûr former son personnel. « Nos agents deviennent visibles, et ça change tout !", résume Éric Bongibault. "Le travail en journée demande un savoir-faire mais aussi un savoir-être, ainsi que des règles définies avec le client. » Lesquelles peuvent être ajustées au fil de l’eau pour toujours mieux « concilier les attentes des salariés, les contraintes de l’organisation et les demandes des clients », énumère Isabelle Freundlieb, directrice de l’Aract Centre.
Encore limité, le travail en journée et en continu est « un enjeu majeur pour le développement économique et social du secteur de la propreté », souligne Damien Hénault, délégué du Fare propreté [2]. « La branche met à la disposition des entreprises et de leurs clients des ressources pour accompagner et faciliter sa mise en place".

Plus d’infos sur www.monde-proprete.com

Notes

[1Caisse d’Assurance Retraite et de la Santé au Travail

[2Le Fare Propreté est le fonds d’innovation qui a pour objectif d’accompagner le développement économique du secteur

 
Liens
Ministère du travail
 
Travailler mieux
 
Egalité professionnelle
 
L'emploi des seniors
 
Demande d'homologation de rupture conventionnelle
 
Université Orléans:Master droit social-GRH
--

Webmestre | Légifrance | Mentions légales | Services Publics