Accueil > Entreprises, Emploi, Economie > Economie de proximité > Création d’entreprises > Les chiffres de la création d’entreprise en Centre-Val de Loire

Les chiffres de la création d’entreprise en Centre-Val de Loire

| Publié le 4 juillet 2016 | Dernière mise à jour le 7 juillet 2016
Réduire la taille de caractères Grossir la taille des caractères
Imprimer cette page
Envoyer a un ami
facebook twitter

L’Insee a dévoilé lundi 4 juillet les chiffres de la création d’entreprise, hors micro-entrepreneurs, pour la région Centre-Val de Loire en 2014. Des résultats majoritairement stables par rapport à 2010, mais qui restent révélateurs de la crise économique qui a affecté la France cette année-là.

En 2014, 267 000 entreprises ont été créées en France dont 15 600 en région Centre-Val de Loire, mais qui sont ces entrepreneurs ?

Profils

Les secteurs les plus représentés sont ceux des services et du commerce avec « près de 3 entreprises sur 4 » créées, mais aussi celui de la construction. De plus, les créateurs les plus nombreux ont entre 30 et 40 ans, tandis que la part des moins de 30 ans et des cinquantenaires est de 1 sur 5 entrepreneurs.

A noter également que 4 créateurs sur 10 sont diplômés de l’enseignement supérieur. Ils sont, de la même façon, 63,7% à effectuer une activité identique à celle exercée précédemment.

Si les chômeurs de courte durée* étaient 22,2% en 2010 à devenir entrepreneurs, ils ne sont plus que 18,2% en 2014. A contrario, les chômeurs de longue durée sont désormais 12% à se lancer dans cette aventure, alors qu’ils n’étaient que 10,2% en 2010.

Le nombre defemmes créatrices d’entreprises est en légère augmentation avec 5 points de plus qu’en 2010. Ces résultats restent cependant assez faibles, avec seulement 3 entreprises sur 10 fondées par des femmes. Leurs caractéristiques : elles sont plus jeunes et plus diplômées que les hommes, mais disposent de moyens moins importants.

Une vision pessimiste

Développer son activité n’est plus une priorité pour les entrepreneurs. En effet, l’objectif est, dorénavant, de maintenir son activité pour 1 créateur sur 3. Ces derniers deviennent entrepreneurs afin, avant tout, d’ « assurer son propre emploi », comme le confirme 7 créateurs sur 10.

Les moyens investis étant moins importants qu’en 2010, les petits projets sont également plus nombreux. Par ailleurs, 6 entrepreneurs sur 10 agissent sans financement extérieur et 28% investissent moins de 2 000 euros.

La directrice régionale de l’Insee,Yvonne Perot, explique que « moins de 20% des nouvelles entreprises soufflent leur première bougie ». Gérard Bobier, premier vice-président de la CRMA de la région, remarque aussi que « 1 artisan sur 5 n’utilise pas Internet dans le cadre de son activité professionnelle  ». Harold Huwart, Vice-président du Conseil régional délégué au Développement économique, à l’Economie sociale et solidaire et à l’Agriculture, ajoute que « lorsqu’une entreprise passe au numérique, cela représente un minimum de 40% d’activité supplémentaire ».

*Chômeur de courte durée : inscrit depuis moins d’un an à Pôle Emploi

Zoom sur les artisans

3 nouveaux artisans sur 4 sont des hommes et plus de la moitié des créateurs de l’artisanat a moins de 40 ans. Ils suivent également des parcours scolaires plus professionnalisant (CAP, BEP, etc.). 97 % des créations dans la construction sont artisanales ainsi que 88% dans l’industrie. Si les artisans sont à l’origine de projets plus petits, ils sont pourtant mieux accompagnés. 43% d’entre eux déclarent bénéficier de formations spécifiques et 7 créateurs sur 10 confient être aidés financièrement.

Alix Werthauer

Lire l’étude complète sur :
La création d’entreprise en 2014 : des projets modestes
La création dans l’artisanat, des projets souvent accompagnés et bénéficiant d’aides

--

->Articles du même thème :


Télécharger la plaquette Nacre (PDF 02/2016)

 
Liens
Portail de l'Economie et des Finances
 
bpifrance
 
Agence pour la création d'entreprises
 
Guichet-entreprises.fr
-- --

Webmestre | Légifrance | Mentions légales | Services Publics