Accueil > Loir-et-Cher > Actualité de votre département > Les entreprises du Vendômois soignent leur image

Les entreprises du Vendômois soignent leur image

| Publié le 10 décembre 2015 | Dernière mise à jour le 4 mai 2016
Réduire la taille de caractères Grossir la taille des caractères
Imprimer cette page
Envoyer a un ami
facebook twitter

Confrontées à des départs massifs de salariés en retraite d’ici 2020, les entreprises du Vendômois ont réalisé avec le soutien de l’Etat et des collectivités locales, un film et des clips vidéo valorisant la diversité des métiers existants localement. Objectif : susciter des vocations chez les jeunes encore scolarisés mais aussi attirer des demandeurs d’emploi ou des salariés expérimentés en quête de qualité de vie.


L’enquête conduite en 2014 auprès des dirigeants, membres du Cercle des entreprises du Vendômois (CEV), concernant leurs besoins en recrutement à court ou moyen terme, a mis en exergue de réelles difficultés à pourvoir certains postes, notamment dans l’industrie, très présente sur ce bassin d’emploi.
Par ailleurs, il est apparu que plusieurs centaines d’emplois seront disponibles d’ici 2020 suite à un départ massif de salariés à la retraite.
Face à ce double constat, le CEV décide en mai dernier, avec le soutien financier de la DIRECCTE Centre-Val de Loire [1], de lancer une vaste campagne de communication « mon avenir en Vendômois », s’appuyant sur une série de supports audiovisuels promotionnels (voir encadré ci dessous). Ceux-ci ont été présentés en avant-première à plus de 400 invités le 30 septembre dernier, date officielle de lancement de la campagne.

Sensibilisation des élèves et des parents

« Beaucoup d’enseignants et de directeurs d’établissements scolaires étaient présents à cette soirée et beaucoup nous ont d’emblée sollicité pour que nous programmions avec eux des séances de projection-débat du film pour leurs élèves mais aussi leurs parents » précise enthousiaste Magali Marty, secrétaire général du CEV et directrice d’une entreprise de chaudronnerie. « D’ores et déjà, quatre interventions auprès d’élèves de 3ème sont programmées à partir de la mi-novembre. A chaque fois, 2 à 3 chefs d’entreprises de différents secteurs se déplacent pour présenter leurs savoir-faire et les postes à pourvoir. C’est l’occasion de faire tomber les préjugés : non, les soudeurs ne sont pas payés au SMIC, oui, il faut 5 à 6 ans pour faire un bon chaudronnier… En 2016, nous interviendrons auprès des classes de 4ème car il est important d’informer suffisamment tôt parents et enfants aux multiples choix professionnels qui s’offrent à eux ».

Attirer les talents sur le territoire

Autre cible de la campagne promotionnelle : les cadres et salariés expérimentés, créateurs d’entreprises et professions libérales susceptibles d’être attirés par la qualité de vie du Vendômois, « territoire à grande vitalité » où il fait bon vivre à 42 minutes de Paris.
Le CEV avait donc réservé un stand le 13 octobre dernier au salon « Parcours de France » destiné aux parisiens envisageant une installation en province. « Nous étions 6 chefs d’entreprises présents, accompagnés de représentants des communautés de commune et notre stand a eu beaucoup de succès » témoigne Magali Marty. « Nous avons eu notamment d’excellents contacts avec des startup et des créateurs d’entreprises et avons affiché plusieurs offres d’emploi que nous n’arrivons pas à satisfaire avec la main d’œuvre locale ».

Mieux former les demandeurs d’emploi

Enfin pour l’information des demandeurs d’emploi sur la diversité des postes à pourvoir et sur les formations existantes, les entreprises du Vendômois peuvent s’appuyer sur l’expertise du service public de l’emploi mobilisé par Sophie Lesieux, sous-Préfet, dès septembre dernier dans le cadre de « réunions territoriales de développement de l’emploi » (RTDE).
Coordonnées par Martine Mathon, chargée de mission à l’unité territoriale du Loir et Cher de la DIRECCTE, ces réunions rassemblent bien sûr Pôle emploi, la mission locale, Cap emploi, le Conseil régional en charge de la formation professionnelle mais aussi des représentants de l’Education nationale, des communautés de communes et des entreprises locales.
En fonction des thématiques abordées, peuvent être aussi sollicités les chambres consulaires, des organisations professionnelles ou des syndicats de salariés ainsi que divers experts. La vocation de ces réunions pour le développement de l’emploi est d’aider les chefs d’entreprises à réussir leur recrutement et la formation de leur personnel ainsi que de faciliter l’émergence d’une offre de formation locale sur mesure correspondant vraiment à leurs besoins.

En savoir plus :

Des supports audiovisuels sur mesure

  • 3 clips de 23 secondes. Ils sont diffusés à partir du 15 octobre sur les écrans de CinéVendôme et de Cap’Ciné à Blois.
  • 3 clips à thème de 3 minutes : « L’avenir s’apprend ici », « Territoire d’excellence et art de vivre » et « Entreprendre dans le grand Vendômois ». Ces clips sont amenés à être diffusés dans tous les lieux recevant du public : halls de mairie, cabinets médicaux…
  • Un film de 20 minutes « L’avenir s’écrit ici », mettant en exergue la diversité des métiers présents sur l’arrondissement. Ce film sera projeté notamment dans les établissements scolaires.

Notes

[165 000 euros : c’est le coût de la réalisation des supports audiovisuels, financée à 42% par la DIRECCTE Centre-Val de Loire, à 13% par le CEV et à 45%par les communautés de communes et collectivités territoriales.

--

->Articles du même thème :

-- --

Webmestre | Légifrance | Mentions légales | Services Publics