Mobilisation pour l’emploi

| Publié le 24 avril 2014
Réduire la taille de caractères Grossir la taille des caractères
Imprimer cette page
Envoyer a un ami
facebook twitter

En ce début de printemps, les services de la DIRECCTE Centre
se mobilisent plus que jamais pour déployer l’ensemble des mesures gouvernementales (emplois d’avenir, contrats aidés, contrats de génération…) en faveur de la lutte contre le chômage.
Sous l’impulsion des Préfets et sous-Préfets, de nombreuses actions de prospection d’employeurs potentiels sont conduites par Pôle emploi, les missions locales et les Cap emploi dans le cadre du service public de l’emploi.

Collectivités territoriales, mairies, secteur associatif, établissements publics sanitaires… les employeurs du secteur non marchand font l’objet ces derniers mois de nombreuses actions de sensibilisation. Objectif : les inciter à recruter des jeunes, pas ou peu qualifiés, en emploi d’avenir ou des demandeurs d’emploi de longue durée, notamment seniors, en contrat d’accompagnement vers l’emploi (CAE).

« Dans chaque direction régionale de l’Etat, un référent contrats aidés a été nommé afin de sensibiliser les structures qui leur sont rattachées à l’importance du recours aux contrats aidés » précise Marika Petit, responsable du service « Accès et retour à l’emploi » à la DIRECCTE.

Parallèlement, chaque Préfet de département a été incité à identifier et prospecter les organismes délégataires de service public (DSP). Ceux-ci interviennent dans des secteurs très variés (transports de voyageurs, gestion de l’eau, de l’énergie, traitement des déchets, voierie…) et sont éligibles aux contrats aidés. Néanmoins, il est parfois difficile de trouver l’interlocuteur pertinent lorsque le siège de ces organismes se situe hors région.

Les associations, principal employeur de contrats aidés


Autre cible privilégiée : le secteur associatif et plus particulièrement les clubs sportifs et associations de loisirs. Le 18 février dernier, la mission locale d’Orléans est ainsi intervenue lors d’une réunion de la fédération du football devant tous les clubs du Loiret. Sur le bassin d’emploi de Tours, Pôle emploi a pour sa part envoyé un « push mail » à près de 500 associations socio-éducatives et culturelles. Ces structures ont souvent peu de moyens financiers et rarement de salariés permanents. Elles ont donc besoin d’un accompagnement pour les aider à recruter et encadrer un jeune ou un adulte via un emploi aidé. Un guide intituléCréez puis pérennisez un emploi en contrat aidé a été réalisé l’an passé à leur attention.

Nouvelles équipes municipales sollicitées

Beaucoup de collectivités locales, mairies en tête, ont aussi été sollicitées. La période électorale récente ayant figé leur capacité à embaucher, nul doute que nombre d’entre elles seront à nouveau démarchées dans les prochaines semaines. L’opportunité des nouveaux rythmes éducatifs qui va conduire la plupart des mairies à prévoir un encadrement extra-scolaire sera aussi certainement mise en avant.

Le secteur marchand également mobilisé

Enfin, il ne faut pas oublier le secteur marchand même si, pour les chômeurs de longue durée, les territoires ont d’ores et déjà consommé leur quota de Contrat Initiative Emploi (CIE) pour le premier semestre 2014.
Plus de 30% des emplois d’avenir recensés en région Centre ont ainsi été signés par des entreprises du secteur marchand et dans plus de 7 cas sur 10, ils sont signés en CDI.

Des formations prioritaires pour les secteurs en tension

Parallèlement à la mobilisation des contrats aidés, l’opération nationale « Formations prioritaires pour l’emploi » se poursuit avec le concours du Conseil régional et des partenaires sociaux. Lancée en septembre dernier, elle a permis sur le dernier trimestre à près de 1400 demandeurs d’emploi de la région de suivre des formations directement ciblées sur des métiers qui recrutent. Pour 2014, l’objectif est de financer 3500 entrées en formation supplémentaires. Ce sont des formations dont la durée peut aller d’une dizaine de jours pour l’obtention d’un certificat de conduite d’engin à plusieurs semaines pour une préparation opérationnelle à l’emploi (POE), voire à plusieurs mois pour des actions qualifiantes.

Conscientes de la nécessité de revaloriser l’image de certains métiers auprès des demandeurs d’emploi potentiellement intéressés, les branches professionnelles, avec l’appui des OPCA, organisent régulièrement des réunions d’information présentant ces formations. Des évaluations en milieu de travail sont même parfois prévues avant l’entrée en formation pour bien s’assurer de la motivation des candidats.

Combien de contrats aidés en région Centre ?
Emplois d’avenir
•2013 : 3408 contrats signés, dont 643 dans le secteur marchand
•2014 (17 avril) : 756 contrats signés, dont 238 dans le secteur marchand
CAE
•2014 (17 avril) : 2559 contrats signés

--

->Articles du même thème :

 
 
Liens
Pôle emploi Centre
 
Agefiph Centre
 
Orientation, formation et emploi en région Centre-Val de Loire
 
Réseau des écoles de la 2ème chance
 
Emplois d'avenir
 
Contrat de génération
 
Contrat de professionalisation en région Centre-Val de Loire
-- --

Webmestre | Légifrance | Mentions légales | Services Publics