Accueil > Eure-et-Loir > Actualité de votre département > Mobilisés en faveur de l’emploi dans le Perche eurélien

Mobilisés en faveur de l’emploi dans le Perche eurélien

| Publié le 10 décembre 2015 | Dernière mise à jour le 19 mai 2016
Réduire la taille de caractères Grossir la taille des caractères
Imprimer cette page
Envoyer a un ami
facebook twitter

Pour faciliter le retour à l’emploi sur le territoire du Perche Eurélien, les acteurs du service public de l’emploi se sont associés pour mettre en œuvre des actions coordonnées en direction des demandeurs d’emploi de longue durée. Explications.

« Nous avons souhaité, en 2014, mettre en place ensemble des actions permettant aux demandeurs d’emploi de longue durée de surmonter les motifs qui constituent un frein au retour à l’emploi », explique Mathilde Menelle, chargée de développement de l’emploi des territoires à la Direccte Centre Val de Loire. « Sur la base d’un échantillon de 291 demandeurs d’emploi de longue durée (21 mois d’inscription à Pôle emploi sur 24), nous avons mené une analyse des freins pour déployer ensuite des actions spécifiques permettant de les dépasser. »
Un travail mené en étroite collaboration entre les différents partenaires du projet : la Direccte Centre Val de Loire associée aux services de l’Etat, Pôle Emploi, le Conseil départemental d’Eure-et-Loir pour les bénéficiaires du RSA, Cap emploi pour les personnes en situation de handicap et la Mission locale (Milos) pour les moins de 26 ans. « Nous avons identifié quatre freins : la difficulté à valoriser ses compétences, le manque de confiance en soi, les problèmes de mobilité et les questions de santé. Pour chacun de ces blocages, une action a été portée par un partenaire, sous la forme d’ateliers ou de sessions d’informations collectives. »

Des ateliers spécifiques

Ainsi, Pôle Emploi a organisé des ateliers de recherche d’emploi, a accompagné la réalisation de mini CV permettant ensuite une mise en relation avec des entreprises à la suite d’une offre d’emploi. De son côté, Cap emploi a proposé des sessions sur l’estime de soi « communiquer vers l’entreprise », qui ont contribué, pour 77 % des participants, à la reprise de confiance en soi. Le Conseil départemental a travaillé sur la mobilité en réalisant une carte recensant les outils et moyens de mobilité : une carte testée lors d’un atelier. Enfin la Milos a réalisé une information collective avec la Carsat sur les droits en matière de santé ; sept participants ont bénéficié ensuite d’un suivi spécifique.
« Pour chacune de ces actions, nous avons effectué un bilan qui nous a permis de reconduire ce travail partenarial en 2015, en tenant compte des enseignements de la première année » poursuit Mathilde Menelle. « Par exemple, sur l’axe mobilité, nous avons constaté une trop grande hétérogénéité entre les situations : pour certains, le problème de mobilité n’est pas matériel mais davantage psychologique. Nous avons donc décidé que cette question serait retravaillée pour 2016 et entre temps, nous avons mené une action destinée à mieux préparer les bénéficiaires aux forums de l’emploi. De même, l’action sur la promotion des compétences a évolué vers un atelier sur la connaissance du marché du travail : il s’agit de rendre les bénéficiaires autonomes dans leur recherche car ils connaîtront mieux les entreprises qui recrutent sur notre territoire. »
Une démarche qui a été pérennisée par la signature d’une charte de partenariat. « Nous avons tous mesuré l’intérêt d’un tel travail en partenariat et sur mesure. Notre territoire, en zone rurale, peut facilement accueillir de telles expérimentations qui pourront ensuite être élargies à l’échelle du département. »

En savoir plus :

Chiffres clefs de l’opération :

  • Un panel de 291 demandeurs d’emplois de longue durée
  • 11 ateliers ou informations collectives réalisés en 2014
  • Près de 120 participants
--

->Articles du même thème :

-- --

Webmestre | Légifrance | Mentions légales | Services Publics