Accueil > Entreprises, Emploi, Economie > Développement des entreprises > Pacte productif 2025 pour le plein emploi : une consultation lancée le 8 (...)

Pacte productif 2025 pour le plein emploi : une consultation lancée le 8 juillet

| Publié le 12 juillet 2019
Réduire la taille de caractères Grossir la taille des caractères
Imprimer cette page
Envoyer a un ami
facebook twitter

Dans le cadre des travaux du Pacte productif 2025 pour le plein emploi, Bruno Le Maire, ministre de l’Economie et des Finances, a lancé le 8 juillet dernier une consultation des parties prenantes de notre appareil productif.

Annoncé par le président de la République le 25 avril 2019, le Pacte productif vise à accroître la production agricole et industrielle en France, et contribuer ainsi à atteindre le plein emploi d’ici 2025. Le Gouvernement a d’ores et déjà mis en œuvre plusieurs réformes pour libérer le potentiel de notre économie, pour stimuler l’emploi et revaloriser le travail, mais aussi pour rendre la société plus juste et préparer l’avenir.
Durant trois mois, ces instances [1] consulteront leurs membres comme leurs réseaux selon la méthodologie qui leur semblera la plus pertinente : questionnaires en ligne, panels représentatifs, ateliers ou entretiens.

L’objectif : nourrir substantiellement les thèmes et problématiques du Pacte productif.

À l’issue de ce travail, fin septembre 2019, chacune des organisations sera en mesure de communiquer au Gouvernement une synthèse des réponses recueillies : constats, attentes et recommandations.
Ce pacte est constitué de cinq volets sur lesquels sont attendues des mesures ambitieuses : transition énergétique, numérique, industrie, agriculture et agroalimentaire, et innovation. Les groupes de travail thématiques mis en place pour chacun de ces volets ont pour objectif de dresser le diagnostic de la production en France et de proposer début 2020 un ensemble de mesures concrètes nécessaires à l’atteinte de ces objectifs. Elles seront élaborées en cohérence avec les priorités du Gouvernement en matière d’écologie, de transition énergétique et d’inclusion des territoires, et avec les engagements de trajectoire des finances publiques.

Une méthode participative et concertée

La consultation vise à approfondir les orientations étudiées par les groupes de travail thématiques auprès des parties prenantes de notre appareil productif. Elle viendra compléter le recueil des positions exprimées lors des exercices consultatifs récents, et en premier lieu le Grand débat national.
Les travaux du Pacte productif se fondent sur une méthode participative. Il est piloté par un Comité de pilotage national présidé par Bruno Le Maire, ministre de l’Economie et des Finances. Les travaux de chaque volet thématique sont menés par un groupe de travail présidé d’un ministre, constitué d’élus, de représentants d’organismes représentatifs dont les organisations syndicales et patronales, d’industriels, d’économistes et de personnalités qualifiées.

Notes

[1chambres de commerce et d’industrie (CCI France), chambres des métiers et de l’artisanat (CMA France) et de l’assemblée permanente des chambres d’agriculture (APCA), de France Stratégie, du conseil national du numérique, du réseau French Tech et de l’association française des pôles de compétitivité, organisations syndicales et patronales, les collectivités locales, des universités et des écoles, les organismes de recherche et les associations fédérant les acteurs de l’innovation et du transfert de technologie.

--

Webmestre |