Accueil > Concurrence et consommation > Rencontre de la Direccte avec les associations de consommateurs (...)

Rencontre de la Direccte avec les associations de consommateurs régionales

| Publié le 2 juillet 2018 | Dernière mise à jour le 19 juillet 2018
Réduire la taille de caractères Grossir la taille des caractères
Imprimer cette page
Envoyer a un ami
facebook twitter

Patrice GRELICHE, directeur régional de la Direccte, a présenté le 28 juin 2018 aux associations de consommateurs régionales et du Loiret le programme d’enquête 2017-2018 des agents de contrôle de la DGCCRF (1). Ce programme vise à assurer la protection économique et la sécurité physique des consommateurs. Un bilan détaillé des contrôles a notamment été présenté pour le secteur de l’immobilier/logement et des litiges liés aux commandes sur internet. Les associations de consommateurs ont pu faire part à la Direccte de leurs principales préoccupations.

En 2017, La Direccte a coordonné et assuré le suivi de 106 enquêtes réalisées par les agents DGCCRF afin de vérifier la qualité de produits et services de divers secteurs. Ce programme est établi en fonction de priorités fixées au niveau national, du tissu économique de la région et au regard des besoins exprimés par les consommateurs (baromètre des réclamations) et de leurs associations.
Ces enquêtes se sont traduites en 2017 par 5 000 visites d’entreprises du secteur alimentaire, industriel ou des services. Des enquêtes spécifiquement régionales ont concerné le contrôle de la filière AB dans la restauration collective, la vente en circuits courts de produits artisanaux ou locaux ainsi que la vente de compléments alimentaires en vue d’améliorer les performances sportives.

Baromètre des réclamations 2017

 
En 2017, les services de la DGCCRF ont reçu 2616 réclamations de la part des consommateurs. Celles-ci portent à 46% sur des litiges contractuels ou manquements (exécution de la prestation, paiement, résiliation, garanties…) et à 36% sur la protection économique des consommateurs (clause abusives, information générale, pratiques commerciales…). Le secteur de l’immobilier / logement reste le 2ème secteur le plus concerné par les réclamations après les produits non alimentaires (automobile, habillement…). On y observe une surreprésentation des plaintes en matière de prestations d’entretien, d’installation, réparation…

--

Webmestre | Légifrance | Mentions légales | Services Publics