Accueil > Entreprises, Emploi, Economie > Appui aux entreprises > Pôles de compétitivité : nouvelle phase 2013-2018

Pôles de compétitivité : nouvelle phase 2013-2018

| Publié le 7 janvier 2014
Réduire la taille de caractères Grossir la taille des caractères
Imprimer cette page
Envoyer a un ami
facebook twitter


En 2013, les pôles de compétitivité ont établi une feuille de route et un plan d’actions précis pour la période 2013-2018. Ces objectifs feront l’objet d’une contractualisation entre l’Etat, les conseils régionaux et les collectivités financeurs de chaque pôle via la signature d’un contrat de performance. Dans le cadre de ces contrats, l’Etat s’engage à financer les pôles de compétitivité de la région Centre à hauteur de près de 5 M€ sur 6 ans.

D’ores et déjà, deux premiers contrats de performance seront signés le 21 janvier 2014 à Chartres pour le pôle Cosmetic Valley et le 22 janvier à Orléans pour le pôle DREAM.

Accélérer le passage à l’industrialisation des produits

Après une évaluation menée en 2012, le gouvernement a décidé de reconduire la politique des pôles pour une durée de 6 ans et de renforcer la priorité donnée aux débouchés économiques et au développement de l’emploi. Désormais, les travaux collaboratifs de recherche et développement impulsés par chaque pôle doivent davantage aboutir à la commercialisation de produits, procédés ou services innovants. Il appartient aussi aux pôles d’accompagner des PME en facilitant leur accès au financement privé ainsi que leur développement à l’internationalisation tout en les aidant à anticiper leurs besoins en compétences.

4 pôles de compétitivité en région Centre

4 pôles ont leur siège en région Centre et bénéficient d’un accompagnement par les services de l’Etat : la Cosmetic Valley sur le thème de la Parfumerie-Cosmétique avec 300 adhérents, S2E2 sur les technologies de l’électricité intelligente au service de la gestion de l’énergie avec 130 adhérents, Elastopole sur les caoutchoucs et polymères avec 110 adhérents et enfin Dream sur les écotechnologies relatives à l’eau et ses milieux avec 80 adhérents.

La DIRECCTE assure au niveau régional le portage de la politique des pôles de compétitivité : elle participe au financement des programmes d’actions des pôles, elle pilote les comités des financeurs des projets de recherche présentés au Fonds Unique Interministériel et assure l’organisation des comités de coordination des pôles, présidés par le Préfet de Région et le Président du Conseil régional.

Des pôles de compétitivité lancés en 2004

La politique des pôles de compétitivité a été mise en place en 2004. Son objectif : soutenir l’innovation et la croissance en favorisant la collaboration entre entreprises, laboratoires de recherche et organismes de formation. Ainsi, après un appel à projets lancé en 2004, 71 pôles ont été sélectionnés au niveau national.
Sur un territoire bien identifié et sur une thématique ciblée, un pôle est une structure associative rassemblant des entreprises, petites et grandes, des laboratoires de recherche et des établissements de formation. Leur activité est soutenue par les pouvoirs publics nationaux et locaux et par leurs membres, premiers bénéficiaires de leurs actions.

Consultez la plaquette des « Pôles et clusters de la région Centre »

Consultez l’article sur la nouvelle politique des pôles de compétitivité

--

->Articles du même thème :

 

Les référents PME départementaux :

Cher  : ✉Guillaume Leduc

Eure et Loir : ✉Sébastien Galtié

Indre : ✉Karen Choubrac

Indre et Loire : ✉Martine Danière

Loir et Cher : ✉Didier Moreau

Loiret : ✉Célia Martin

 

Liens
Ministère de l'économie, de l'industrie et du numérique
 
Commerce extérieur
 
Direction générale des entreprises
 
ARITT Centre
 
Semaine de l'industrie
 
bpifrance
 
Observatoire des aides aux entreprises
-- --

Webmestre | Légifrance | Mentions légales | Services Publics