Prévenir la cybermalveillance et assister les victimes

| Publié le 25 octobre 2017
Réduire la taille de caractères Grossir la taille des caractères
Imprimer cette page
Envoyer a un ami
facebook twitter

Le gouvernement vient de lancer un site ressource national : cybermalveillance.gouv.fr
Ce dispositif, incubé par l’ANSSI (Agence nationale de la sécurité des systèmes informatiques) et copiloté avec le ministère de l’Intérieur, s’adresse gratuitement aux particuliers, aux entreprises et collectivités territoriales (hors OIV).

Il a pour objectifs :
• la mise en relation des victimes de cyber malveillance via une plate-forme numérique avec des prestataires de proximité susceptibles de restaurer leurs systèmes.
• la mise en place de campagnes de prévention et de sensibilisation à la sécurité du numérique.
• la création d’un observatoire du risque numérique permettant de d’anticiper la cybermalveillance.

Des conseils pratiques pour tous les internautes

Sur le site, des vidéos explicatives et des « fiches réflexes » sont en ligne et concernent les rançongiciels, les virus transmis par messagerie et la gestion des mots de passe.
Chaque fiche présente les principales mesures à prendre pour se protéger d’une cybermalveillance, les actions à entreprendre lorsque l’on en est victime, ainsi que les infractions et sanctions pénales auxquelles s’exposent ceux qui les utilisent.

Ce dispositif s’appuie d’une part sur les prestataires techniques de proximité et d’autre part sur les réseaux existants au niveau territorial, qu’il s’agisse des administrations de I‘État (Gendarmerie, Police, représentants locaux de I’ANSSI) ou des collectivités et acteurs locaux (chambres consulaires, fédérations professionnelles, réseaux « transition numérique », etc.).

 
 
Liens
Service de l’information stratégique et de la sécurité économiques
 
Service du Secrétaire général, Haut fonctionnaire de défense et de sécurité
 
-- --

Webmestre | Légifrance | Mentions légales | Services Publics