Prévention des chutes de hauteur : priorité 2014

| Publié le 24 avril 2014
Réduire la taille de caractères Grossir la taille des caractères
Imprimer cette page
Envoyer a un ami
facebook twitter

En région Centre, le contrôle de 120 chantiers par l’inspection du travail en juin 2013 a fait apparaître un taux de non-conformité très élevé des équipements de protection (échafaudages, consoles…).
En 2014, la DIRECCTE entend poursuivre la sensibilisation des maîtres d’ouvrages et entreprises du BTP à la prévention des chutes de hauteur avec le concours des préventeurs et des organisations professionnelles.


« La prévention des chutes de hauteur est une des trois actions prioritaires nationales fixées par le ministère du travail en 2014 » précise Michèle Marchais, responsable du pôle « travail » à la DIRECCTE Centre.
« Avec la Carsat, nous allons amplifier la sensibilisation des maîtres d’ouvrages, notamment publics tels que les OPHLM, afin d’améliorer la prévention de ce risque qui doit être intégrée en amont, dès la conception de l’ouvrage. La bonne implication du coordonnateur SPS (Sécurité et Protection de la Santé) choisi par le maître d’ouvrage est à cet égard essentielle. C’est lui qui doit prévoir tous les risques potentiels résultant des interventions simultanées ou successives des entreprises sur un chantier et mettre en œuvre des moyens de prévention adaptés ».

Les fédérations professionnelles régionales (FFB, CAPEB) ont été informées des résultats préoccupants de la campagne de contrôle de chantiers réalisés en juin 2013. Elles sont plus que jamais encouragées à rappeler à leurs entreprises adhérentes leurs obligations en matière de sécurité. Ces dernières doivent en effet mettre à disposition de leurs salariés des équipements de travail adéquats mais aussi les former à leur bonne utilisation. Elles peuvent à cet égard bénéficier d’aides financières (voir encadré) pour acquérir des équipements adaptés ou pour élaborer leur plan de prévention.

En juin prochain, une campagne de communication nationale sera lancée (voir encadré) auprès de tous les acteurs de la construction. Seront visés en priorité les TPE du BTP et les couvreurs/charpentiers qui, pour certains, ont tendance à sous-estimer le risque de chute.
La DIRECCTE actualisera et diffusera prochainement une plaquette d’information conçue en 2010 sur les conditions d’utilisation des échafaudages par les couvreurs.

Par ailleurs, une charte régionale a été signée par la DIRECCTE, la Carsat et l’OPPBTP avec l’Union des Maisons de France. Elle prévoit des mesures concrètes d’amélioration des conditions de travail sur les chantiers de maison individuelle ; la mise en place d’équipements de protection individuelle et (ou) collective adaptés fait bien sûr partie des mesures préconisées.

Des aides financières pour les entreprises du BTP

  • Pour l’achat d’équipements afin de renforcer la sécurité des salariés Aides de la Carsat Centre (contact : Thierry Courtat : 02 38 79 70 12), de l’OPPBTP Centre (Tél : 02 38 71 92 62)
  • Pour des prestations de conseil et d’audit en matière de sécurité : le fonds d’aide à l’amélioration des conditions de travail géré par les ARACT (Tél : 02 38 42 20 60)
« Travaux en hauteur - Pas droit à l’erreur »

Tel est le slogan de la campagne de communication qui sera lancée par le ministère du travail en juin prochain. Tous les acteurs concernés (OPPBTP, CNAMTS, INRS, MSA, RSI…) participeront à son déploiement. Est d’ores et déjà prévu la création d’un site internet dédié, la diffusion de dépliants d’information et l’envoi d’un courrier de sensibilisation aux maîtres d’ouvrages et entreprises du BTP, notamment aux 50 000 entreprises de charpente couverture.

--
-- --

Webmestre | Légifrance | Mentions légales | Services Publics