Promouvoir l’emploi des seniors

| Publié le 15 septembre 2014 | Dernière mise à jour le 30 septembre 2014
Réduire la taille de caractères Grossir la taille des caractères
Imprimer cette page
Envoyer a un ami
facebook twitter

Devant la forte augmentation du nombre de demandeurs d’emploi seniors enregistrée en région Centre (+10,5% sur un an) [1], le service public de l’emploi a élaboré dès décembre dernier un plan régional spécifique dédié au retour à l’emploi des plus de 50 ans. Ce plan, qui intègre une campagne de communication ciblée sur les employeurs à partir du 15 septembre 2014, fait aujourd’hui écho aux pistes d’action pour l’emploi des seniors présentées le 23 juin dernier par François Rebsamen, ministre du Travail.
Beaucoup de responsables du recrutement véhiculent encore des idées reçues sur les seniors. Ces derniers auraient peu de capacité d’adaptation aux nouvelles méthodes de travail et une maîtrise insuffisante des outils numériques. Sans compter leur prétention salariale jugée souvent excessive et leur propension à être sujets à des problèmes de santé. Pourtant, lorsque l’on interroge des chefs d’entreprises qui se sont lancés dans l’embauche d’un salarié de plus de 50 ans, les atouts de ces derniers sont toujours mis en avant : expérimentés, sérieux, stables, disponibles car libérés des contraintes familiales… Partant de ce paradoxe, la DIRECCTE et Pôle emploi Centre ont conçu une campagne de communication intitulée « Dans l’entreprise aussi, l’âge est un avantage ». Celle-ci se traduira par des insertions publicitaires dans les magazines consulaires du 15 septembre à fin décembre prochain ainsi que par des bannières web sur les sites des partenaires institutionnels.

Lutter contre le chômage des seniors

Près de 30 000 demandeurs d’emploi de plus de 50 ans étaient inscrits à Pôle emploi sur la région fin juillet 2014. Chiffre préoccupant si l’on sait que près d’1/3 des chômeurs de longue durée sont des seniors. Le service public de l’emploi a donc décidé d’adapter, dans le cadre de son plan d’action régional, les mesures de droit commun existantes aux spécificités des « plus de 50 ans ».
Ainsi, le contrat initiative emploi (CIE) a été recentré cet été sur les seniors et les demandeurs d’emploi de longue durée. Le plan « formations prioritaires pour l’emploi » ciblé sur les métiers en tension sera lui aussi plus largement ouvert aux seniors d’ici la fin de l’année. Ceux-ci se verront proposés désormais par Pôle emploi des prestations (techniques de recherche d’emploi, entretien de recrutement…) qui auront été adaptées à leurs besoins et leurs attentes.

Maintenir les salariés seniors en emploi

3ème axe du plan régional : le maintien dans l’emploi des salariés âgés. Les organisations professionnelles continueront d’être sensibilisées dans le cadre de la mise en œuvre du contrat de génération à la nécessaire valorisation des compétences de leurs salariés seniors afin d’être en mesure de préparer la transmission effective de leurs savoirs et savoir-faire à de plus jeunes collaborateurs. L’ARACT expérimentera pour sa part l’accompagnement d’entreprises prêtes à améliorer la qualité de vie au travail des seniors afin que tous leurs salariés puissent poursuivre leur carrière jusqu’à leur retraite.
L’amélioration des conditions de travail pour prévenir l’usure et la désinsertion professionnelle sera d’ailleurs un des principaux axes du prochain Plan national santé au travail qui devrait être décliné en région dès 2015.

Un sujet devenu prioritaire pour le gouvernement

Les partenaires sociaux ont pu débattre lors de la grande conférence sociale des 7 et 8 juillet dernier des pistes pour l’emploi des seniors proposées par le ministère en charge de l’emploi. Parmi celles-ci figurent l’instauration d’un contrat de professionnalisation « nouvelle carrière » adapté au « plus de 50 ans », le doublement de la prime pour le recrutement d’un senior en contrat de génération ou encore l’expérimentation d’un dispositif « solidarité formation PME » dans lequel un salarié qui part en formation serait remplacé temporairement par un demandeur d’emploi. Le soutien à la création d’entreprise et à l’essor de formes innovantes d’emploi (groupements d’employeurs, portage salarial…) adaptées aux seniors a aussi été évoqué.
Toutes ces mesures sont d’ores et déjà intégrées dans la feuille de route transmise par le gouvernement aux partenaires sociaux pour les mois à venir. Les négociations nationales de branche engagées par ces derniers dans le cadre du « Pacte de responsabilité et de solidarité » devraient également reprendre cette thématique senior qui demeure plus que jamais d’actualité avec l’allongement progressif de la durée d’activité préalable au départ en retraite.

En savoir plus :

Notes

[1Demandeurs d’emploi en catégorie A à fin juillet 2014 – Source Pôle emploi/DARES

--

 
 

 
rien ne remplace un senior
 
Pôle emploi Centre
 
Pôle emploi évènements
 
Au Centre de l'emploi
 
Agefiph Centre
 
Orientation, formation et emploi en région Centre
-- --

Webmestre | Légifrance | Mentions légales | Services Publics