Recruter autrement pour favoriser le retour à l’emploi

| Publié le 18 avril 2014
Réduire la taille de caractères Grossir la taille des caractères
Imprimer cette page
Envoyer a un ami
facebook twitter

Recruter autrement : c’est le credo de Cap entreprise. Porté par l’association OREC 18 (Organisation, ressources, emploi, compétences) à Vierzon (Cher), ce dispositif s’adresse à « des publics qui rencontrent des difficultés d’accès et de maintien dans l’emploi » comme le précise son directeur, Lamouri Demik. Il s’appuie sur la méthode d’Intervention sur l’offre et la demande (IOD). Les conseillers de l’OREC commencent ainsi par identifier les besoins de recrutement des entreprises : « Je me rends sur place afin de capter l’offre dans ses moindres dimensions. Je dois comprendre quelles sont les tâches à effectuer, les conditions de travail proposées, les perspectives d’évolution, les liens avec le collectif de travail… » L’offre est ensuite « proposée » à un candidat à l’emploi. Si celui-ci est intéressé, il n’enverra ni CV ni lettre de motivation mais sera invité à un entretien de mise en relation. Ce rendez-vous se déroule sur le poste de travail et non dans un bureau.

« C’est plus concret, on voit tout de suite le boulot qu’il y a à faire et qui sont les collègues » assure une bénéficiaire. Si l’employeur potentiel et le candidat à l’emploi sont « d’accord pour faire un bout de chemin ensemble », l’association continue à les accompagner pendant toute la durée de la période d’essai. Elle les rencontrera dans l’entreprise chaque semaine pour « un point de collaboration essentiel pour réussir l’intégration et la fidélisation ». Une cadre d’entreprise confirme : « Le travail avec l’OREC nous a permis d’améliorer l’accueil des nouveaux arrivants, nous avons mis en place un système de référents. » Une méthode qui donne « des résultats tout à fait satisfaisants » juge-t-on au Conseil général du Cher. L’association accompagne chaque année 120 personnes : 85 % retrouveront ensuite un emploi. Il sera même « durable » (CDI ou CDD de plus de 6 mois) pour la moitié d’entre elles. Un outil précieux pour un bassin d’emploi sinistré : Vierzon affiche en effet un taux de chômage de 14,5 %*, soit le plus élevé de la région Centre.

*Taux de chômage au 3ème trimestre 2013 (source : Insee)

--

Documents à télécharger :

-- --

Webmestre | Légifrance | Mentions légales | Services Publics