Accueil > Entreprises, Emploi, Economie > Fonds européens > Fonds social européen > Actions financées par le FSE en région Centre > Renforcer l’accès aux formations qualifiantes pour les moins (...)

Renforcer l’accès aux formations qualifiantes pour les moins diplômés

| Publié le 3 juillet 2014
Réduire la taille de caractères Grossir la taille des caractères
Imprimer cette page
Envoyer a un ami
facebook twitter


« C’est un vrai coup de main ! Concrètement, l’aide du FSE sur le Congé Individuel de Formation (CIF) permet de financer 10 % de formations supplémentaires dans la région » indique Jean-Marie Bastiani, directeur du Fongecif Centre, l’un des principaux organismes de financement du CIF. Dans le cadre de ce dispositif, chacun peut suivre une formation, à son initiative et à titre individuel, au cours de sa vie professionnelle. Le but : préparer une reconversion, acquérir un titre ou un diplôme en vue d’une promotion sociale. Tout salarié en CDI ou en CDD, qui remplit les conditions d’ancienneté nécessaires, a la possibilité d’y accéder. Si sa candidature est retenue, le Fongecif prendra en charge – en tout ou partie – sa rémunération, le coût de la formation choisie, les frais associés. Elodie a ainsi réalisé sa vocation de conducteur de taxi. Audrey a elle actualisé ses connaissances et s’est ouvert de nouvelles perspectives de carrière.

Le fonds social européen soutient des projets de CIF qualifiants pour des salariés de PME ayant un faible niveau de formation ainsi que pour des salariés femmes ou seniors : « Ce sont les publics les plus vulnérables en période de crise économique. Or la crise a particulièrement frappé la région. Elle fait partie de celles où le chômage a le plus augmenté en 2012 », poursuit Jean-Marie Bastiani. Pour Rémy, l’enjeu était autre : la cinquantaine passée, il a dû envisager de changer de métier à cause de problèmes de santé. Il a alors sollicité et obtenu un CIF. « Chaque mois, une commission paritaire examine les demandes rendues anonymes » explique le directeur du Fongecif Centre. « Celle-ci accepte un certain nombre de dossiers en fonction des priorités et critères définis annuellement par le Conseil d’administration. En amont, l’équipe technique a vérifié l’éligibilité de ces dossiers au titre du programme FSE ».

Le Fongecif accompagne également les salariés dans leur démarche. Pour la plupart, le bilan du parcours est positif : plus de 7 sur 10 se déclarent satisfaits de leur nouvelle situation professionnelle.

--

Documents à télécharger :

-- --

Webmestre | Légifrance | Mentions légales | Services Publics