Accueil > Entreprises, Emploi, Economie > Entreprises en difficulté > Revi’Centre au service d’entreprises en difficulté

Revi’Centre au service d’entreprises en difficulté

| Publié le 14 février 2018 | Dernière mise à jour le 15 février 2018
Réduire la taille de caractères Grossir la taille des caractères
Imprimer cette page
Envoyer a un ami
facebook twitter

Créée en 2017, Révi’Centre est une association loi 1901 qui gère un fonds régional destiné à renforcer en fonds propre des PME. Pilotée majoritairement par des acteurs de la sphère privée, elle soutient de jeunes entreprises en plein essor mais aussi des PME en situation de fragilité grâce à l’expertise de la société "Sofimac régions" spécialisée dans des opérations de "retournement".

Lors de son premier conseil d’administration début 2017, Revi’Centre a décidé de souscrire au fonds de retournement Opportunité Région 2 (OR2) de la société "Sofimac régions" à hauteur de 2 millions d’euros. Pour mémoire, le fonds régional de revitalisation géré par Révi’Centre est alimenté par les contributions financières que sont amenées à verser les grandes entreprises (> 1000 salariés) ayant opéré des plans sociaux sur le territoire régional.

Soutenir des entreprises en fragilité

La souscription au fonds de retournement OR2 permet d’investir dans des entreprises qui connaissent des difficultés mais qui présentent de sérieuses perspectives de rebond. L’apport de nouveaux fonds propres est alors une ressource indispensable pour relancer leur dynamique, financer de nouveaux projets et obtenir des financements bancaires permettant de surmonter les problèmes de trésorerie.


Exemple d’opération de retournement : Le groupe Villemain

Numéro 2 français sur le marché de la restauration de monuments historiques, le groupe Villemain (siège à Saint-Cyr-en-Val) a développé une expertise reconnue dans les domaines du ravalement de façade, de la taille de pierres de haute qualité, dans la verrerie d’art et dans les interventions en haute altitude (clochers).
A la suite d’un litige de 12 M€ avec une grande entreprise de BTP, le groupe a traversé de lourdes difficultés, qui menaçaient près de 300 emplois à travers la région. Après une étude approfondie du dossier, le fonds OR2 a réalisé un apport de 1,9 M€ en fonds propres et participé, aux côtés de son fondateur Christophe Villemain et des autres actionnaires, à la définition d’une stratégie de redéploiement commercial. A mi-2016, la trésorerie présentait une situation supérieure au budget prévisionnel et le redéploiement commercial commençait à porter ses fruits.

-- --

Webmestre | Légifrance | Mentions légales | Services Publics