Accueil > Travail et relations sociales > Santé et sécurité au travail

Santé et sécurité au travail

1er Colloque régional « Santé et Produits phytosanitaires : exposition des utilisateurs et risques sanitaires » le 1er février à Nouan-le-Fuzelier

Dans le cadre de la mise en œuvre d’Ecophyto, la Chambre régionale d’Agriculture organise le 1er Colloque régional « Santé et Produits phytosanitaires : exposition des utilisateurs et risques sanitaires » en région Centre-Val de Loire.

Risque chimique - 15 décembre 2017

Plan régional santé au travail (PRST) 2016-2020

Le 3ème Plan régional Santé au travail définit la politique de promotion de la santé et du bien-être des travailleurs, partagée par les préventeurs et les partenaires sociaux. Il a été officiellement lancé lors de la réunion d’installation du Comité Régional des Conditions de Travail (CROCT) , le 4 juillet 2017.

Le PRST - 1er décembre 2017

Contrôle de la conformité des broyeurs de végétaux

Suite à des accidents graves survenus lors de l’utilisation de déchiqueteuses à goulotte horizontale et chargement manuel, la norme de conception de ces machines n’a plus été référencée par la Commission européenne. Il a été rappelé aux fabricants, distributeurs et employeurs utilisateurs de ce type de broyeur qu’ils devaient dès lors s’assurer eux même de leur conformité à la règlementation et procéder le cas échéant à leur mise en sécurité.

Santé et sécurité au travail - 1er décembre 2017

Améliorer la santé au travail

Le Plan régional de santé au travail 2016-2020 a été présenté le 4 juillet dernier au nouveau Comité régional d’orientation des conditions de travail. Élaboré par la Direccte avec le concours des partenaires sociaux et préventeurs , le plan vise à développer une culture de la prévention des risques professionnels et à améliorer la qualité de vie au travail.

Des couvreurs encore peu conscients du risque « amiante »

De septembre 2015 à février 2016, 24 entreprises de charpente-couverture ont été contrôlées en Eure-et-Loir par l’inspection du travail. Résultat : peu d’employeurs ont pris conscience des risques d’inhalation de fibres d’amiante encourus par leurs salariés intervenant sur des matériaux comportant de l’amiante.

--

Webmestre | Légifrance | Mentions légales | Services Publics