Accueil > Entreprises, Emploi, Economie > Développement des entreprises > Territoires d’industrie : le Grand Est Touraine montre l’exemple

Territoires d’industrie : le Grand Est Touraine montre l’exemple

| Publié le 25 juillet 2019 | Dernière mise à jour le 29 juillet 2019
Réduire la taille de caractères Grossir la taille des caractères
Imprimer cette page
Envoyer a un ami
facebook twitter

Le programme Territoires d’industrie, lancé par l’Etat aux côtés des intercommunalités, vise à redynamiser le tissu industriel local pour soutenir l’emploi. En région Centre-Val de Loire, 9 territoires d’industrie sont labellisés, parmi lesquels le Grand Est Touraine.

« A partir des projets industriels du terrain, assurer un accompagnement renforcé et ciblé des territoires qui disposent d’un potentiel fort de réindustrialisation et, à travers eux, des entreprises et écosystèmes » : telle est la philosophie de la démarche Territoires d’industrie (141 dans toute la France à l’été 2019) que mènent conjointement les services de l’État, les élus locaux et les acteurs industriels.

Soutenir des projets élaborés localement

« Cette stratégie de reconquête industrielle part des besoins des territoires et des projets de leurs acteurs, rappelle Marie Baumier, chef du service économique de l’Etat en région. L’Etat les accompagne en expertise/ingénierie et en leur proposant un panier de services complets ». Les territoires d’industrie reposent sur un pilotage à 3 niveaux : un pilotage décentralisé confié au président du Conseil régional, un pilotage territorial opérationnel assuré par un binôme élu d’intercommunalité-industriel et une animation nationale pilotée par la Délégation aux territoires d’industrie. Objectif : formaliser des projets visant à développer l’attractivité des métiers de l’industrie et mettre en place des actions de formation, d’amélioration de la mobilité et de l’accessibilité, ou encore de financement d’innovations industrielles afin de créer de nouveaux emplois.

Grand Est Touraine : 21 actions prévues

Le territoire Grand Est Touraine [1] a été le premier à signer, le 23 avril à Amboise, son contrat de territoire, qui inclut 21 fiches actions. Parmi elles, 8 font l’objet d’un « engagement ferme de réalisation », précise Bernard Garnier, président de l’Association des industriels du Castelrenaudais (25 entreprises) et référent des 3 clubs d’industriels du territoire (150 entreprises). Il s’agit notamment d’aménager une usine-témoin pour aider à la compréhension des technologies de l’industrie du futur, de créer un « industry-lab » au CFAI d’Amboise et un lieu d’accueil de start-up axées sur l’intelligence artificielle et le big data, de couvrir tout le territoire en réseau mobile 4G, puis 5G, d’intensifier les relations entreprises-Education nationale pour attirer les jeunes vers l’industrie et ses nouveaux métiers, ou encore de soutenir les 3 clubs d’entreprises par l’embauche de personnel.
« Nous voulons en priorité aider les TPE-PME qui n’ont pas toujours les moyens, le temps ou les compétences pour aller de l’avant, insiste Bernard Garnier. Nous avons réussi avec l’aide de la Région et de l’Etat à travailler ensemble : ici tout le monde parle le même langage et va dans le même sens. Un lien fort et une dynamique ont été créés entre tous les partenaires pour renforcer le Grand Est Touraine, qui représente déjà le 2ème pôle industriel du département ».

580 entreprises industrielles sur 4 communautés de communes

Même motif de satisfaction pour Pierre Dourthe, président de la communauté de communes Touraine-Est Vallées et coordinateur des 4 communautés de communes. « Nous avons officialisé le partenariat entre 4 communautés qui travaillaient déjà ensemble et vont accentuer leur démarche commune, en lien étroit avec des entreprises vraiment parties prenantes du dispositif, constate-t-il. Nous allons disposer d’un bon outil de travail pour aider les entreprises sur ce territoire qui compte plus de 580 entreprises industrielles de tous domaines d’activité et qui faisait déjà cause commune avant d’être retenu comme territoire d’industrie. La prochaine étape sera la signature en septembre d’un contrat qui précisera ce qui a été prévu dans le protocole du 23 avril, les fiches actions en cours de réalisation et la gouvernance du dispositif. Nous en profiterons pour poser la première pierre d’un tiers-lieu économique à Montlouis ».

En savoir plus :

Pour en savoir plus :

Le site ressources Territoires d’industrie du CGET

La rubrique territoire d’industrie du ministère de l’économie et des finances (Direction générale des entreprises)

Notes

[1composé des 4 communautés de communes Bléré-Val de Cher, Castel renaudais, Touraine-Est Vallées et Val d’Amboise

--

Webmestre | Légifrance | Mentions légales | Services Publics