Accueil > COVID-19 > Santé - Sécurité au travail > Actualité - Evènements > 15 bonnes pratiques pour favoriser l’égalite femmes-hommes en période de (...)

15 bonnes pratiques pour favoriser l’égalite femmes-hommes en période de reprise

| Publié le 6 juillet 2020 | Dernière mise à jour le 20 août 2020
Réduire la taille de caractères Grossir la taille des caractères
Imprimer cette page
Envoyer a un ami
facebook twitter

Les femmes majoritaires dans les métiers en première ligne lors de la crise sanitaire (infirmières, aidantes familiales, personnel de ménage, caissières...) ont aussi vécu le télétravail plus difficilement que les hommes. A cette occasion, le secrétariat d’Etat chargée de l’égalité entre les femmes et les hommes édite une brochure intitulée "Pour une reprise d’activité avec les femmes et les hommes : 15 bonnes pratiques".

1- Permettre aux femmes et aux hommes de concilier vie professionnelle / vie familiale

L’inégale répartition des tâches induit une inégalité dans les conditions de travail entre les hommes et les femmes, ces dernières cumulant bien souvent deux journées. Statistiquement, les femmes et les hommes n’ont pas vécu le même confinement, aux employeurs d’en tenir compte.

- Informer les parents sur leurs droits
- Adapter l’organisation du travail
- Mettre en oeuvre des horaires de travail décalés.
- Dialoguer avec les familles monoparentales et aménager leur retour / temps de travail

2- Lutter contre les violences conjugales pour ne rien laisser passer

Les signalements pour violences conjugales ont augmenté durant le confinement, les employeurs ont un rôle essentiel à jouer afin de permettre à leurs salariés qui reprennent leur activité d’être écoutés et aidés. Des actions spécifiques doivent être mises en place.

- Transmettre à tous les salariés de l’entreprise les dispositifs d’aide et d’accompagnement mis en place
pour lutter contre les violences conjugales
- Permettre aux femmes victimes de violences de réaliser leurs démarches
- Informer l’ensemble des représentants du personnel, responsables des ressources humaines et les salariés sur le droit à l’allocation d’aide au retour à l’emploi
- Développer des outils pédagogiques pour lutter contre les violences (Outils accessibles via ce lien : https://www.egalite-femmes-hommes.gouv.fr/de-nouveaux-outils-pourreagir-face-aux-violences)

Vous souhaitez vous engager pour ne rien laisser passer ?
Contactez nous : sec.marlene.schiappa@pm.gouv.fr

3- Protéger les femmes face au harcèlement sexuel

Dans la rue comme au travail, le risque de recrudescence des violences sexistes et sexuelles existe en sortie de confinement. La reprise de l’activité professionnelle risque, ainsi, de s’accompagner d’une augmentation des violences au travail que les employeurs doivent combattre.

- Construire un plan d’actions contre le sexisme en entreprise
- Exiger la diffusion sur l’ensemble des documents et outils à destination des salariés comportant les dispositifs d’aide ainsi qu’un rappel clair de la loi en vigueur
- Reconnaître le harcèlement sexuel comme un risque réel et de s’en prémunir au sein des entreprises (plan de prévention et document unique d’évaluation des risques professionnels – DUERP)
- Revoir les processus de recrutement et d’évaluation
- Créer une cellule d’écoute et d’accompagnement pour les salariés qui ressentent le besoin de parler et de signaler des agissements

4- Atteindre l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes

- Revaloriser les métiers dits « féminisés »
- Instaurer un temps de discussion sur l’accès des femmes aux postes à responsabilités au sein de l’entreprise, l’égalité femmes/hommes et la parité, au moment de la reprise.
- Respecter l’égalité salariale entre les femmes et les hommes
- Calculer et publier votre index de l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes.

Documents à télécharger :

--

Webmestre |