Accueil > COVID-19 > Soutien à l’économie et plan de relance > Actualité - Evènements > Prêts d’honneur solidaires : plus de 2 000 prêts approuvés

Prêts d’honneur solidaires : plus de 2 000 prêts approuvés

| Publié le 10 décembre 2020
Réduire la taille de caractères Grossir la taille des caractères
Imprimer cette page
Envoyer a un ami
facebook twitter

La ministre du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion, et la secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Économie, chargée de l’Économie sociale, solidaire et responsable, ont annoncé que plus de 2 000 prêts d’honneur solidaires ont déjà été approuvés depuis leur lancement en juillet 2020.


Elisabeth Borne, ministre du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion :
« Je me félicite du bon démarrage des prêts d’honneur solidaires, qui, en ces temps de crise, constituent un nouvel outil pour développer l’insertion professionnelle des personnes éloignées de l’emploi et encourager l’esprit d’entreprendre. »

Olivia Grégoire, secrétaire d’État à l’économie sociale, solidaire et responsable :
« Le prêt d’honneur solidaire est un moyen efficace de démarrer son entreprise, en particulier son entreprise sociale, pour faire face à la crise. Nous n’en sommes qu’au démarrage mais je me félicite de constater qu’une trentaine de prêts sont approuvés chaque jour. À nous désormais de le faire mieux connaître ! »

Un dispositif pour les créateurs et les repreneurs d’entreprise en situation de fragilité économique

Le prêt d’honneur solidaire (PH solidaire) permet aux créateurs ou repreneurs d’entreprise, en situation de fragilité économique, d’obtenir :

  • un financement pour la constitution de leurs fonds propres, en complément d’un prêt bancaire,
  • un accompagnement pendant trois ans par les réseaux de soutien à la création d’entreprise sélectionnés et financés par les régions.

Le dispositif est mis en place par les pouvoirs publics et Bpifrance, en lien avec les réseaux d’accompagnement et de financement de l’économie sociale et solidaire Adie, France Active et Initiative France.

Les objectifs visés

Le prêt d’honneur solidaire entend faciliter l’insertion professionnelle et sociale :

  • des demandeurs d’emploi,
  • des jeunes de moins de 26 ans,
  • des entrepreneurs des quartiers prioritaires de la ville (QPV),
  • des bénéficiaires de minimas sociaux, ayant créés ou repris une entreprise depuis moins de trois ans.

Un prêt à taux zéro pouvant aller jusqu’à 8 000 euros

Ce prêt à taux zéro, d’un montant pouvant aller jusqu’à 8 000 euros est accordé au porteur de projet à titre personnel. Celui-ci s’inscrit dans le cadre de sa création ou reprise d’entreprise. Sans frais de dossier, le PH solidaire est entièrement garanti par le fonds de cohésion sociale (FCS). Il fonctionne ainsi sans garantie sur les actifs de l’entreprise ou bien de son dirigeant. Le prêt s’étend sur une durée de 1 à 5 ans. Il bénéficie d’un différé d’amortissement modulable entre 0 et 18 mois.

--

Webmestre |